Mali : Amnesty International réclame « l’ouverture d’une enquête impartiale et transparente » sur la mort des 3 jeunes à Kayes

Suite à la mort des trois jeunes à Kayes le 11 et 12 mai derniers, l’Amnesty International demande « l’ouverture d’une enquête impartiale et transparente » enfin de mettre en lumière les faits. International a condamné, le 14 mai dernier, fermement l’usage excessif de la force qui a résulté en la mort de trois individus et à la blessure de plusieurs autres entre le 11 et le 12 mai à Kayes au Mali.

Selon Ousmane Diallo, chercheur sur l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International, « Outre le motocycliste, deux autres personnes dont un mineur, ont été tuées par balles, lors des manifestations, et plusieurs autres ont été gravement blessées. » « Les autorités maliennes ont déclaré que la lumière serait faite sur ces incidents.

Nous les exhortons à mener une enquête impartiale et transparente afin de situer toutes les responsabilités dans ces atteintes au droit à la vie et à l’intégrité physique des individus. Tous les responsables de ces différentes violations doivent être poursuivis et jugés à travers un procès équitable.

Les autorités doivent également revoir les modes de procédure des forces de sécurité afin de prévenir dans le futur tout usage excessif de la force lors des interpellations et dans la gestion des rassemblements publics», a indiqué Ousmane Diallo.

Le Républicain

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...