Mali : après avoir rencontré IBK, l’imam Dicko suspend l’appel à manifester pour ce vendredi

L’imam Mahmoud Dicko, l’un des leaders à l’origine de la manifestation qui a réuni quelque 30 000 personnes à Bamako vendredi dernier, a finalement décidé de suspendre l’appel à de nouveaux rassemblements, après avoir rencontré le président Ibrahim Boubacar Keïta.

« Les familles fondatrices de Bamako nous ont demandé de surseoir sur le sit-in de vendredi prochain [12 avril], pour donner le temps au président de réagir à nos doléances. Nous avons accepté cela. Donc, il n’y aura pas de sit-in vendredi », a affirmé ce mercredi à Jeune Afrique l’imam Mahmoud Dicko, l’un des initiateurs de la marche qui a rassemblé plusieurs milliers de personnes à Bamako, la semaine dernière.

Lundi, le leader religieux, président du Haut conseil islamique du Mali, a participé à une rencontre avec le président Ibrahim Boubacar Keïta aux côtés, notamment, de l’archevêque de Bamako, le cardinal Jean Zerbo.

Discussions sur la révision de la Constitution

À l’ordre du jour : les consultations en cours sur l’avant-projet de la révision de la Constitution, que le président malien compte présenter lors d’un prochain conseil des ministres. Après les religieux, lundi, IBK a reçu la majorité présidentielle mardi et, ce mercredi, la Coalition des forces patriotiques (COFOP), un regroupement de partis d’opposition et d’organisations de la société civile qui compte notamment d’anciens candidats à la présidentielle, comme l’ancien ministre Moussa Sinko Coulibaly et Oumar Mariko.

Sur le fond, la discussion n’était pas très riche. Il n’y a rien de pertinent  qui en soit sorti

« Le président rencontre les autorités coutumières, religieuses et politiques avant d’amener le projet en conseil des ministres. C’est une démarche importante, même si ces autorités ont été déjà écoutées par la commission chargée de l’élaboration du document », explique un membre de l’entourage du président malien IBK.

Lire aussi

Mali : les médiateurs indignés par les nominations au ministère de la Réconciliation...

Après la nomination de nombreux militaires à la tête des régions, les nominations de Marcelin Guenguere, chef de cab...

Mali : plusieurs terroristes neutralisés dans une opération conjointe dans le secteur de Boulikess...

Au cours de la semaine écoulée, à partir d’une manœuvre de renseignement, le Sous-groupement de commandos parachut...

Mali : 6 morts et des portés disparus, le jihadisme s’étend à Dogofry...

Hier 26 novembre, c’est le village de Dogofry K6 qui a subi un assaut mené par plusieurs individus armés. Six person...

Mali : rareté des opportunités politiques, les politiciens contraints d’aller cultiver la terre...

Difficile période de transition pour la classe politique. Des leaders politiques sans emplois sont contraints d’aller...