Mali : après la mort de Hama Hiya à Gao, les groupes armés ordonnent aux commerçant de fermer le marché

Hama Hiya, responsable de la compagnie de transport en commun SONEF à Gao a été attaqué chez lui hier mardi 1 octobre au soir par des hommes armés. Blessé puis transporté à l’hôpital, Hama Hiya est finalement décédé.

L’annonce de sa mort a fait effet de bombe dans la ville de Gao, étant donné que Hama Hiya est bien connu dans la ville. Ce mercredi matin, les groupes armés Gandakkoy et Ganda Izo dont il était l’un des principaux soutiens ont ordonné aux commençants de Gao de ne pas ouvrir le marché avant de trouver les auteurs de l’assassinat de Hama Hiya.

L’atmosphère est électrique à Gao.

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...