Mali : après la mort de Hama Hiya à Gao, les groupes armés ordonnent aux commerçant de fermer le marché

Hama Hiya, responsable de la compagnie de transport en commun SONEF à Gao a été attaqué chez lui hier mardi 1 octobre au soir par des hommes armés. Blessé puis transporté à l’hôpital, Hama Hiya est finalement décédé.

L’annonce de sa mort a fait effet de bombe dans la ville de Gao, étant donné que Hama Hiya est bien connu dans la ville. Ce mercredi matin, les groupes armés Gandakkoy et Ganda Izo dont il était l’un des principaux soutiens ont ordonné aux commençants de Gao de ne pas ouvrir le marché avant de trouver les auteurs de l’assassinat de Hama Hiya.

L’atmosphère est électrique à Gao.

Lire aussi

Mali-France : président Bah N’Daw reçoit Joël Meyer ambassadeur français...

Le Chef de l’État, président de la transition Bah N’Daw a reçu ce 29 septembre 2020, Joël Meyer, Ambassa...

Éviter le chao en République de Guinée, Organisations de la Société Civile appelle sur la situa...

Ce mardi 29 septembre 2020, des Organisations de la Société Civile et Mouvements Citoyens de la sous région Ouest-Afr...

Mali : Moussa Traoré, Modibo Keïta et l’État de droit, Tiébilé Dramé dresse l’état des li...

L’ancien ministre malien des Affaires étrangères, emprisonné plusieurs fois comme leader estudiantin et syndicalist...

Les craintes du Collectif pour la transition en Guinée...

Au cours d’un colloque à Paris ce lundi, le Collectif pour la transition en Guinée a réitéré son opposition à un...