Mali : après la mort de Hama Hiya à Gao, les groupes armés ordonnent aux commerçant de fermer le marché

Hama Hiya, responsable de la compagnie de transport en commun SONEF à Gao a été attaqué chez lui hier mardi 1 octobre au soir par des hommes armés. Blessé puis transporté à l’hôpital, Hama Hiya est finalement décédé.

L’annonce de sa mort a fait effet de bombe dans la ville de Gao, étant donné que Hama Hiya est bien connu dans la ville. Ce mercredi matin, les groupes armés Gandakkoy et Ganda Izo dont il était l’un des principaux soutiens ont ordonné aux commençants de Gao de ne pas ouvrir le marché avant de trouver les auteurs de l’assassinat de Hama Hiya.

L’atmosphère est électrique à Gao.

Lire aussi

SANTE : Les hôpitaux de Bamako et de Kati en grève de dix jours à partir de ce matin...

Afin d’avoir des meilleures conditions de travail, de doter les hôpitaux de Bamako et de Kati d’appareils adéquats...

JOURNEE MONDIALE DE LA CREATIVITE ET DE L’INNOVATION : Au service du développement durable...

La Journée mondiale de la créativité et de l’innovation est célébrée chaque année le 21 avril. En 2021, les...

REGULATION DU SECTEUR DES MOTOS TAXIS : Le délai de grâce prend fin le 30 avril...

Si l’activité permet de lutter contre le chômage des jeunes, force est d’admettre que les conducteurs de ces engin...

COTE D’IVOIRE : Trois assaillants tués dans l’attaque d’une base militaire...

La base militaire de N’dotré, dans la commune d’Abobo à Abidjan, a été attaquée la nuit dernière, par ...