Mali : après la mort de Hama Hiya à Gao, les groupes armés ordonnent aux commerçant de fermer le marché

Hama Hiya, responsable de la compagnie de transport en commun SONEF à Gao a été attaqué chez lui hier mardi 1 octobre au soir par des hommes armés. Blessé puis transporté à l’hôpital, Hama Hiya est finalement décédé.

L’annonce de sa mort a fait effet de bombe dans la ville de Gao, étant donné que Hama Hiya est bien connu dans la ville. Ce mercredi matin, les groupes armés Gandakkoy et Ganda Izo dont il était l’un des principaux soutiens ont ordonné aux commençants de Gao de ne pas ouvrir le marché avant de trouver les auteurs de l’assassinat de Hama Hiya.

L’atmosphère est électrique à Gao.

Lire aussi

Mali: liberté provisoire pour l’artiste Sidiki Diabaté...

Le juge d’instruction du tribunal de grande instance de la commune III de Bamako a accordé au chanteur malien Sid...

Barkhane: trois soldats français ont été tués au Mali...

Trois soldats français ont été tués lundi par une bombe artisanale dans la zone des “trois frontières”, dans le...

Mali: l’AMDH se « réjouit des conditions de détention » des cinq personnalités initialement a...

Arrêtées et détenues par les services de renseignement pendant une semaine, cinq personnalités civiles, dont le cél...

Décès de Soumaila Cissé: la dépouille mortelle arrive le 31 décembre au Mali...

La dépouille mortelle de Soumaila Cissé arrive à Bamako, jeudi, et son enterrement est prévu vendredi 1er janvier 20...