Mali : Arrestation de 4 djihadistes qui avaient dans les viseurs Bamako, Abidjan et Ouagadougou

Sylvain Liechti/MINUSMA

Le 6 décembre dernier, les membres des forces spéciales de la Direction générale de la sécurité d’Etat du Mali ont arrêté quatre présumés djihadistes, membres d’une cellule « terroriste » à Koutiala, dans la région de Sikasso au sud de Bamako.

« Les premières investigations ont prouvé aussi que les quatre terroristes ont aussi participé à l’enlèvement de la colombienne sœur Cécilia Gloria le 7 février 2017 à Karangasso », peut-on lire dans un communique de presse de services des renseignements maliens.

« Adama Konaté, 31 ans originaire de Yira Dioubasso au Burkina, tout comme son frère Kassim Konaté ainsi que Youssouf Sako et Abdramane Sanogo ont été appréhendés alors qu’ils s’apprêtaient à perpétrer des attentats sur certains points sensibles d’Abidjan, Bamako et Ouagadougou lors des fêtes de fin d’année », annonce les services des renseignements maliens dans un communiqué ce 12 décembre dernier.

Selon le même communiqué, le chef de la cellule, Adama Konaté a participé avec ses trois lieutenants aux doubles attentats effectués le 2 mars dernier à Ouagadougou. Attaque qui a été revendiquée par Aqmi. Depuis cette attaque, Adama Konaté est devenu « le point focal des groupes terroristes dans la jonction des trois frontières,(Mali, Burkina et Cote d’Ivoire) et avait entamé une opération de recrutement », peut-on lire dans le même communiqué. Quant à son frère Kassim Konaté, installé à Abidjan, il était chargé de la reconnaissance des sites susceptibles de faire objet d’éventuels attaques. « Il avait sur lui des images de ces différents endroits ciblés. Abdramane Sanogo faisait objet recherche depuis 3 ans par les éléments de la S E à la suite de l’arrestation du guide de ancardine du sud, Souleymane Keita ».

Lire aussi

Burkina : au moins 5 soldats tués dans une embuscade dans le Nord-Ouest...

Au moins cinq soldats burkinabè ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi dans une embuscade dans le nord-ouest...

Mali : Après le départ d’une partie des populations de Tombouctou, une crise humanitaire poi...

Suite au déplacement des populations de la ville de Tombouctou de peur d’un affrontement entre groupes armés et ...

Mali: pourquoi le Niger accuse des membres du HCUA de complicité avec les terroristes ?...

Selon des informations recueillies par RFI, des personnalités de Kidal, dans le nord du Mali, seraient impliquées dire...

Mali : ce qui s’est « vraiment » passé à Niono et qui a fait 2 morts et plus de 20 blessés...

La ville de Niono, dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent le 19 septembre 2019. Des jeunes sur...