Mali : Assimi Goita, la stabilité sur le plan sécuritaire à l’horizon…

Pour l’instant, les promesses sont très rassurantes sur le plan sécuritaire. Le chef de la junte militaire a promis de gagner « la guerre » contre les terroristes. Cependant, comme « celui qui veut la paix prépare la guerre », il revient au vice-président de cette transition Assimi Goita de faire preuve de box office durant ces 18 mois.

C’est ce que souhaitent tous les maliens, finir avec le jihadisme et les conflits intercommunautaires. Pour l’AFP, le chef de la junte au Mali a promis de gagner « la guerre » pour la sécurité dans tout le pays en proie aux attaques jihadistes. « En 2020 encore, l’insécurité prévaut encore sur une large partie du territoire. Je voudrais vous faire la promesse que nous gagnerons la guerre qui nous est imposée », a déclaré le colonel Assimi Goïta dans ce discours diffusé par l’ORTM. Selon l’AFP, Assimi Goïta faisait allusion aux attaques jihadistes dans le pays depuis 2012, auxquelles se mêlent des violences communautaires. »Les mois à venir doivent être des mois de résultats et d’engagements décisifs pour que le Mali recouvre rapidement toute sa sécurité sur tout son territoire », a dit le colonel Goïta, chef de la junte qui a renversé le 18 août le président Ibrahim Boubacar Keïta qui était au pouvoir depuis 2013. »Les Forces de défense répondent et répondrons avec vaillance en tout lieu.

Ces déclarations sont intervenues après que les hommes forts du colonel Goïta à l’aide d’un collège ont satisfait les désirs des chefs d’Etats de l’organisation sous régionale, la CEDDEAO en désignant Bah Ndaw président de la transition, anciens ministre de la Défense en 2014 dont Assimi Goïta son vice-président pour conduire la transition vers un retour des civils au pouvoir.

Le constat est visible, après l’attaque envergure du 25 août dernier contre les FAMa faisant au moins 10 morts, une accalmie est constatée sur tout le territoire en attendant l’investiture du président de la transition et du choix de son premier ministre.

Jack Dzaku

Lire aussi

BURKINA FASO : Plus de 30 ans après, l’ex-président Compaoré sera jugé pour l’assassinat de ...

Plus de 30 ans après les faits, l’ex-président du Burkina Faso Blaise Compaoré, qui vit en exil en Côte d’Ivoire...

À Ségou au Mali, des kiosques alimentaires solidaires...

L’économie solidaire au quotidien au Mali, c’est cette entreprise qui installe des kiosques alimentaires dans la vi...

LE GENERAL YAMOUSSA CAMARA ANNONCE LA SORTIE DE SON LIVRE  » PREJUGE COUPABLE, MA PART DE VERITE ...

L’ancien ministre de la défense le général Yamoussa Camara a livré une interview au journal Malivoix.net . Il s’...

PREPARATIFS DES ELECTIONS : Une nouvelle CENI en gestation...

Les partis politiques ont fait connaître leurs avis sur la composition et le fonctionnement de la structure chargée de...