Mali : attaques terroristes sur le pont de Parou « 116 morts, 28 véhicules incendiés et 6 autres emportés »

Au centre du Mali, le bilan des attaques terroristes au niveau du pont de Parou sur la route de Koro dans la région de Mopti sont particulièrement estimées à plus de « 10 incidents pour 116 morts, 28 véhicules incendiés et 6 autres emportés » selon une annonce de Baguine So.

Le mouvement Baguiné So de l’ex député Hamidou Djimde   face aux médias  hier 19 novembre 2020 à la Maison de la presse  pour évoquer la situation sécuritaire  au pays dogon et particulièrement,  sur la route du « poisson », à savoir l’axe  Sévaré- Bandiagara-Bankass, Koro- Burkina Faso.  Sur cette route,  le mouvement a dénombré en si peu de temps  plus de quarante actes terroristes ayant fait plus de 100  victimes et des centaines de millions de FCFA de perte.  

Le mouvement qui sollicite l’implication  rapide des plus hautes autorités du pays pour la sécurisation de la « route du poisson »  et des populations de la contrée, « s’est félicité des efforts de   Dana  Abassagou qui a installé des check -point par endroit malgré  ses manques de moyens », a déclaré  Hamidou DJimde .

Dans sa  déclaration, le Président du mouvement Baguiné So a rappelé  que  la Route du Poisson est celle qui relie une partie de la 5ème région  du Mali au Burkina Faso. Tout ce qui confère à cette route un rôle important dans les échanges économiques entre les deux pays. Cependant  regrette le mouvement, « l’utilisation de cette route est devenue un cauchemar pour tous les usagers ».

Ce cauchemar se situe selon le conférencier entre Parou et Songobia dans la commune de Barassara, cercle de Bandiagara. Le pont de Parou est à 25 kms de Bandiagara en allant à Bankass sur la route nationale 15  ou encore, Route de Poisson.

« Ce cauchemar a commencé quand le pont Parou a été saboté par des individus armés non identifiés…il est devenu non seulement un tombeau à ciel ouvert laissé à la merci des terroristes mais aussi un lieu d’hécatombe et de toutes les hantises’’ a déclaré  le président Hamidou Djimde.  

Le mouvement de rappeler qu’il a recensé ces derniers temps,  plusieurs attaques uniquement au niveau de ce pont  saboté par les terroristes. Il a été ainsi dénombré  plus de 116 morts, des portés disparus, 28 véhicules incendiés, 3 camions portés disparus avec les chauffeurs et contenus, 2 véhicules des entrepreneurs, 1 véhicule de la gendarmerie,  tous victimes des attaques terroristes’’. 

Pour pallier aux nombreuses attaques, le mouvement  estime qu’il  y a plus de manque de volonté que celui de moyen. « La zone Parou-Songobia est devenue un lieu qui fait frissonner n’importe quelle âme de passage, même les colonnes des militaires les mieux armés ont la peur au ventre à leur arrivée  à ce lieu de Toutes les hantises », a indique le conférencier.

Parlant de l’histoire récente  du pont en question,   le président du mouvement Baguiné So a expliqué que la section de stabilisation et de relèvement de la MINUSMA s’est chargée du financement de la reconstruction du pont avec l’appui du Fonds fiduciaire de la MINUSMA pour la Paix et la Sécurité au Mali, pour un montant de 54 millions de francs CFA. « Entamée le 30 mai 2020, la fin des travaux de reconstruction était prévue pour le 30 juillet 2020. La sécurisation du site pendant les travaux était assurée conjointement par les troupes de la MINUSMA et les FAMa. La réhabilitation de cette infrastructure vitale allait mettre fin à notre cauchemar et surtout à l’isolement des localités qu’elle dessert, en permettant une reprise normale du trafic ainsi qu’une plus grande capacité de mouvements des casques bleus et des Famas dans la région », a informé le conférencier.   

Mais, le rêve s’est évanoui en ce sens qu’en réhabilitation, le  pont a été de nouveau saboté dans la nuit du 7 au 8 juillet 2020. Aussi, depuis ce jour estime le mouvement « les attaques se sont multipliées en laissant les usagers de la route à leur triste sort ».

Avec Nouvel horizon

Lire aussi

Mali : Les membres du gouvernement sommés de déclarer leurs biens plus tard le 5 décembre...

Au Mali, le premier ministre de la Transition, Moctar Ouane, a, dans une lettre confidentielle, invité les me...

COVID-19 au Mali : Le Président de transition, Bah N’Daw va s’adresser à la nation ce ...

Face à la multiplication massive du nombre de cas positifs lié au COVID-19. Le Président de transition, Bah N’D...

Mali: triple attaque visant des militaires de l’opération Barkhane à Kidal, Gao et Ménaka...

Plusieurs attaques terroristes, revendiquées par Al-Qaïda au Maghreb islamique, ont visé simultanément la force fran...

Mali : Elimination prématurée des aiglons du Mali du tournoi UFOA-A...

Face à l’élimination prématurée des aiglons du Mali du tournoi UFOA-A, le ministre des Sports Mossa Ag Attaher rec...