Mali : au moins 19 nominations au sein des FAMa, le CNSP prend goût au pouvoir

Alors que toute l’attention se porte sur comment organiser la transition d’après, CNSP, le Conseil national pour le salut du peuple  continue de faire le remue-ménage au sein des Forces Armées maliennes. Est-ce, une manière pour le Colonel Assimi Goita de garder l’œil sur la troupe ou de confirmer son statut éphémère du président de la République, chef suprême des armées ? 

En seulement deux semaines de gestion à la tête du pays, le président du CNSP, Assimi Goita, opère une vague de nomination au sein de la grande miette. Environ 19 nominations, essentiellement des colonels.  Ce changement de commandement à la tête des troupes, que certains considèrent comme une manière de contrôler l’Armée et asseoir son autorité, les généraux restés fidèles au président déchu IBK ne sont pas les bienvenues.

En effet, des décrets pris et signés par le chef des tombeurs d’un régime démocratiquement élu dévoilent les noms des militaires promus.

En marge de ces nominations au sein de l’Armée, le président du CNSP a également procédé à la nomination de M. Moussa Camara, Gestionnaire des Ressources Humaines en qualité du conseiller spécial du Président National pour le Salut du Peuple, chargé des Ressources Humaines.

De même, Dr. Cheick Oumar Traoré, consultant GED-Communication est nommé conseiller spécial du Président du Comité National pour le Salut du Peuple, chargé de l’information et de la communication.

Dr. Youssouf Coulibaly, Professeur de l’Enseignement supérieur, est nommé conseiller spécial du Président du Comité National pour Salut du peuple, chargé des Affaires juridiques.

Qualifiées de camarilla pour contrôler l’Armée par notre confrère du 22 Septembre, ces nominations aux postes de commandement des militaires font papoter plus au sein de l’opinion publique nationale. Pour des observateurs avertis, ces différentes nominations opérées par le président du CNSP augurent d’une démarche de pérennisation de son pouvoir acquis par un coup d’Etat. Combien de temps va-t-il durer ?

Cependant, la concertation nationale pour la transition politique à Bamako, prévue pour ce 5, 6, et 7 Août 2020 au CICB nous en dira plus.

Lire aussi

Les protestations et boycotts contre la France se multiplient dans le monde musulman...

Critiques, boycotts et manifestations contre la France se poursuivent dans plusieurs pays musulmans. Dix jours après l&...

Mali : dialogues avec les extrémistes, la CMA se dit disposée à jouer sa partition devant le chef...

L’annonce a été faite au cours de l’audience accordée par le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian...

Niger : un missionnaire américain enlevé à Massalata...

Le missionnaire américain qui a été enlevé était installé depuis un an dans le fief de Massalata, non loin de la f...

Guinée : Alpha Condé serait en coma et embarqué d’urgence en Turquie...

C’est la fatigue ? Ou les lois de la nature, dans tous les cas, M.Condé a plus de 80 ans. Mais le choc est énorme !...