Mali : au moins 49 civils tués entre janvier et février à Bankass, (MINUSMA)

Attaque au centre, Mali, Bandiagara, Sangha, Goundaka, Kassela, Fatoma, Milices Donso,

Entre le 1er janvier et le 16 février 2019, la division des droits de l’homme et de la protection (DDHP) de la Minusma a documenté sept incidents ayant occasionné la mort d’au moins 49 civils dans le cercle de Bankass dans la région de Mopti.

« La Minusma préoccupée par des allégations de graves abus des droits de l’homme dans le Cercle de Bankass au Centre du Mali », selon la mission onusienne au Mali.

« La division des droits de l’homme et de la protection (DDHP) de la Minusma enquête actuellement sur des allégations, de graves abus des droits de l’homme, survenus lors d’attaques perpétrées le 16 février à Minima Maoudé (environ 34 km au Sud-ouest de Bankass) et le 17 février à Libe (40 km au sud-est de Bankass), dans la région de Mopti ».

Selon des rapports préliminaires, le 16 février, un groupe d’hommes armés aurait attaqué le village de Minima Maoude. Ils auraient ouvert le feu sur des civils, occasionnant plusieurs morts et blessés. Ils auraient également incendié une grande partie des cases et des greniers du village.

Le lendemain, le 17 février, un autre groupe d’hommes armés aurait attaqué le village de Libe, situé à 15 km à l’est du village Minima Maoudé. Le groupe d’hommes auraient également ouvert le feu sur des civils, faisant plusieurs morts et blessés, et incendié les cases du village, les greniers et tué le bétail.

Lire aussi

DIRECT Mali : 4 morts et plusieurs blessés à Tombouctou...

Des tirs ont provoqué plusieurs blessés dans la ville de Tombouctou lors d’un rassemblement de jeunes de la vill...

Mali : Bilal Ag Achérif aux chefs d’Etat de la CEDEAO : « Il y a plus urgent que Kidal !»...

Est-ce une fixation ou une véritable volonté de s’impliquer dans la résolution de la crise que notre pays traverse ...

Mali : l’armée française va utiliser des drones armés...

Ces drones conduisaient jusqu’à présent des missions de renseignement et de surveillance au-dessus du Sahel afin de ...

Mali : On se plaint de l’état de nos routes, et le directeur national des routes bitume sa rue !...

Le pays tout entier est en ébullition à cause de l’état de nos routes. De Kayes à Ménaka, on conteste et on prote...