Mali : Bandiagara bat le pavé et demande la démission de Boubou Cissé

Face à la recrudescence des attaques meurtrières perpétrées contre les populations civiles du centre du Mali, les populations de Bandiagara ont battu le pavé, hier lundi, pour demander un énième départ des forces étrangères et la démission du Chef du gouvernement, Dr Boubou Cissé.

 Cette manifestation est une initiative du Mouvement patriotique pour la paix au pays dogon (MPPP-D), qui dit représenter toutes les sensibilités et forces vives sociales. Dans une déclaration adressée au préfet du cercle, les manifestants ont exprimé leur déception par rapport à la situation sécuritaire, « après tous les efforts allant dans le sens de l’apaisement, de la réconciliation et de la cohésion sociale, notre étonnement est grand de voir les choses s’aggraver et se détériorer ».  Les manifestants déplorent les difficultés à circuler dans le centre du pays, où ce début de mois de septembre a été marqué par la décimation de nombreuses personnes et les enlèvements sur les routes.

« Nous n’entendons plus rien de l’Etat qui n’est pas capable de nous protéger contre les attaques régulières et récurrentes des terroristes », peut-on lire dans la déclaration.  Les manifestants de renchérir qu’au lieu d’aller à la recherche des bandits armés, ils se dressent curieusement contre les chasseurs qui, selon eux, demeurent les seuls espoirs des communautés face aux agressions meurtrières. Lors de la mobilisation d’hier, les jeunes ont dénoncé « la complicité et l’inactivisme de l’armée », tout en exigeant le retour sans délai de la sécurité, les déplacés, le départ de Barkhane, de la MINUSMA et la démission du Premier ministre, Boubou Cissé.  On pouvait entendre des slogans particulièrement hostiles à la France et à la présence des troupes françaises sur notre territoire.

Nord sud journal avec Maliweb

Lire aussi

MALI : Des experts de l’ONU demandent l’abandon des poursuites engagées contre un journaliste e...

Des experts de l’ONU ont déclaré aujourd’hui qu’ils étaient alarmés par le maintien en détention d’un journ...

MALI : 22 administrateurs civils sur 131 physiquement présents à leur poste au nord du pays...

Dans le dernier rapport des Nations Unies, parlant du rétablissement de la présence et de l’autorité́ de l’État...

MALI : Les FAMa neutralisent à nouveau des assaillants à Ansongo...

L’Armée malienne a de nouveau mis en déroute des éléments d’un groupe armé terroriste, précisent des sources m...

LUTTE ANTITERRORISTE: La Force G5-Sahel dénonce les «allégations d’exactions» imputées à...

Dans un communiqué publié ce jeudi 8 avril 2021, la Force conjointe du G5 Sahel dément des « rumeurs sur les réseau...