Mali : Boubou Cissé veut rediriger l’argent de la route Bourem-Anéfis-Kidal vers Mopti

Dr Boubou Cissé, Signature, Accord politique, Opposition, Mali,

Visiblement, le centre du Mali et surtout la région de Mopti est la principale préoccupation du premier ministre malien. Depuis quelques jours, Boubou Cissé a entamé des tractations pour rediriger 70 millions d’euros de l’Union Européenne, destinés à la réalisation de la route Bourem-Anéfis-Kidal, vers des projets « d’urgences » à Mopti.

Toute reproduction, même partielle sans la permission de l’auteur est strictement interdite et passible de poursuite judiciaire.

Vous connaissez le dicton « déshabiller Pierre pour habiller Paul », qui veut dire résoudre un problème en déplaçant les difficultés ? Apparemment, c’est la politique du premier du premier ministre Boubou Cissé.

Empêché par les jeunes de Tombouctou à rediriger le fond de l’Union Européenne destinée à la réalisation de la route Goma-Coura/Tombouctou, vers Mopti, Boubou Cissé se tourne désormais vers les 70 millions d’euros de l’UE destinés aux travaux de la route Bourem-Kidal, en passant par Anéfis. Le premier ministre malien veut réorienter l’argent des travaux de la route Bourem-Anéfis-Kidal vers le centre du Mali pour investir dans des projets « d’urgences ».

Pourtant les études de faisabilité des travaux de la route Bourem-Anefis-Kidal ont été bouclé depuis 2018, et les fonds, 70 millions d’Euros de l’Union Européenne, et 30 millions d’euros de la Banque africaine de développement (BAD) sont déjà disponibles, mais curieusement, le gouvernement malien n’a toujours pas lancé l’appel d’offre.  

Autre difficulté à côté de ce retard, que certains qualifies « de manque de volonté de développement des régions du nord », par le gouvernement malien et surtout la réalisation de la route Bourem-Anéfis-Kidal, il y a l’insécurité dans cette région où sont pourtant présents l’armée malienne et les groupes armés signataires de l’accord de paix.

Selon nos sources, les bailleurs des fonds ne poseront aucun problème au premier ministre malien s’il veut réorienter les 70 millions de la route Bourem-Anefis-Kidal, vers le centre du Mali. Il reste donc à savoir si les populations de Gao et de Kidal vont laisser Boubou Cissé rediriger les fonds destinés au développement de leurs régions vers le centre du Mali, d’où est originaire Boubou Cissé.

En tout cas, la jeunesse de Tombouctou avait réussi à faire reculer Boubou Cissé lorsqu’il a voulut rediriger les fonds de la route Goma-Coura/Tombouctou vers le centre, seule partie du pays qui visiblement le préoccupe le plus. Est-ce que Gao et Kidal vont réussir le même exploit que Tombouctou ?

Lire aussi

Mali: liberté provisoire pour l’artiste Sidiki Diabaté...

Le juge d’instruction du tribunal de grande instance de la commune III de Bamako a accordé au chanteur malien Sid...

Barkhane: trois soldats français ont été tués au Mali...

Trois soldats français ont été tués lundi par une bombe artisanale dans la zone des “trois frontières”, dans le...

Mali: l’AMDH se « réjouit des conditions de détention » des cinq personnalités initialement a...

Arrêtées et détenues par les services de renseignement pendant une semaine, cinq personnalités civiles, dont le cél...

Décès de Soumaila Cissé: la dépouille mortelle arrive le 31 décembre au Mali...

La dépouille mortelle de Soumaila Cissé arrive à Bamako, jeudi, et son enterrement est prévu vendredi 1er janvier 20...