Mali : braquage à domicile et pillage très osés

Quatre individus armés n’ont pas hésité à braquer leurs victimes assises devant la porte de leur propre domicile à Kalabancoro-Koulouba. Ils se sont ensuite enfuis avec leurs butins devant des témoins éberlués.

A la périphérie du District de Bamako, les membres de la famille de X, un porteur d’uniforme de surcroît, n’oublieront pas de si tôt cette nuit de mercredi. Une nuit durant la quelle, la maisonnée a été victime d’un braquage à main armée audacieusement exécutée par une bande de quatre jeunes malfrats. Cela malgré le dispositif de sécurité ordinaire mis en place par les autorités compétentes et le couvre-feu en vigueur depuis plusieurs semaines. Apparemment, rien de ces deux remparts ne semblait à même de dissuader les bandits de grand chemin dans la commission de leurs forfaits. S’il faut croire certaines sources, cette situation est surtout favorisée par la prolifération des armes de tout calibre à travers la ville de Bamako et ses environs. Le grand banditisme reste une triste réalité dans la Cité des Trois caïmans et sa banlieue. Et certaines scènes, tel le cas présent, dépassent tout entendement, comme dans un véritable film.

« Pour y voir clair dans cette histoire, nous avons approché le patriarche de la famille victime ». C’est un vieil homme encore sous l’émotion qui nous a reçus pour raconter les faits suivants. C’était dans la nuit de mercredi à jeudi dernier. Un groupe de jeunes (dont ses propres enfants) était tranquillement assis devant le domicile familial. Canicule et couvre-feu obligent. Les jeunes sont restés autour du thé jusqu’aux environs de 2 heures du matin.

Le grin s’animait et ces jeunes veillaient également sur quelques têtes de bœufs que la famille possède et qui passent la nuit non loin, à la belle étoile. Généralement, ce genre de regroupement de jeunes a un but récréatif. Mais dans le cas présent, il s’agissait surtout de veiller sur les bêtes de la famille. Cette nuit-là, l’animation était garantie. Ce qui fait que le temps passait sans que les membres du groupe ne s’en aperçoivent. Malheureusement cette atmosphère de gaieté commune sera interrompue par un événement inattendu.

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...