Mali Burkina : le JNIM réussi un gros coup contre l’EIGS dans le Gourma et près de la frontière Mali Burkina

Le week-end dernier, la zone de Ndaki, dans le Gourma de Gossi a été le théâtre d’intenses combats entre les combattants de Jama’at Nasr al-Islam wal Muslimin (JNIM) liés à Al Qaida et les combattants de l’organisation État islamique au grand sahara (EIGS). Les combats se sont prolongés près de la frontière Mali Burkina.

Le 18 avril dernier, dans l’après-midi, commune de Gossi, zone de Ndaki, dans le Gourma entre le Mali et le Burkina Faso. Les combattants de Jama’at Nasr al-Islam wal Muslimin (JNIM) liés à Al Qaida, sur 40 motos et dans quatre véhicules 4×4, s’apprêtent, dans la plus grande discrétion à attaquer trois petites bases de l’Organisation État islamique dans le grand sahara (EIGS), filiale sahélienne de l’organisation État islamique.  

Selon une source contactée par Nord sud journal, le convoi dirigé par Jafar dicko, soutenu par Oumar Ongoiba et Moussa Hima, tous leaders de JNIM, nouvellement venus en renfort, se dirige sur Tin-woussouk, et très rapidement, les combattants de JNIM défont la petite base mobile de l’EIGS dans cette zone avant de continuer sur la localité de Egaye, où ils rencontrent le même succès face à l’EIGS.

Après la destruction de ces deux bases, les combattants de JNIM ont récupéré des armes et des motos. Alors ils prennent la décision d’attaquer la plus grande base de l’Eigs, à Tin-tasadalt. Ainsi les hommes de Jafar Dicko ont attaqué les combattants du jeune Tolobé, Malick, neveux de Moussa Moumini et deuxième force de l’EIGS dans le gourma après Moussa Moumini. Les combats sont violents, et le JNIM a finalement capturé le chef djihadiste de cette base, Malick, ainsi que 10 autres de ses combattants.

Une source affirme à Nord sud journal qu’une trentaine de djihadiste sont morts dans ces affrontement. Les combattants de JNIM ont récupéré 40 motos, des armes et des minutions. La même source affirme que grâce à l’arrestation de Malick, les combattants du JNIM ont réussi à infiltrer le système de communication de l’EIGS. Ainsi pour faire le maximum de dégât dans les rangs de l’EIGS, les combattants de JNIM, à Kéréboulé, dans la commune de Koutougou, province de Soum, au Burkina Faso ont provoqué une attaque contre une petite base de l’EIGS dans la même zone, le 19 avril dernier. Pour faire face à cette attaque, les combattants de cette petite base EIGS ont appelé le renfort, mais grâce à l’infiltration du système de communication de l’EIGS par le JNIM, les combattants de JNIM, dirigé par Oumar Bolly ont tendu plusieurs embuscades mortelles à tous les renforts de l’EIGS pour Kéréboulé.  Les combats en territoire burkinabé ont duré jusqu’à hier lundi 20 avril. Selon notre source, l’organisation État islamique au grand sahara est désorganisée ces derniers jours dans le gourma et près de la frontière Mali Burkina.

Il faut rappeler que la semaine dernière, les combattants de EIGS ont tué plus de 40 djihadistes de JNIM dans deux attaques au Burkina Faso, à Arbinda et Nassoumbou. Ainsi le JNIM s’est vengé de l’Eigs.

Selon nos informations, depuis cette attaque, le JNIM a investi le Gourma malien avec un renfort de 40 véhicules et près de 300 motos venus principalement de Macina et la région de Tombouctou. Selon la même source, le JNIM veut désormais contrôler tout seul la zone de Ndaki, dans le gourma malien.

Lire aussi

Mali : un convoi de l’Imam Mahmoud Dicko victime d’un accident de circulation sur la route de Ni...

L’imam Mahmoud Dicko  accompagné de Dr Choguel Kokala Maïga  a été reçu, hier, à Nioro du Sa...

Mali : Enlevé il y’a près d’un mois, le chef militaire du HCUA à Amrouch retrouvé mort...

Les faits sont survenus, le mardi 11 août dernier, dans le cercle de Goundam, région de Tombouctou. Le corps sans vie ...

Crise au Mali : le mouvement de contestation refuse de rencontrer le président Ibrahim Boubacar Ke...

Le M5-RFP a rejeté la proposition de Goodluck Jonathan, envoyé comme médiateur par la Communauté économique des Eta...

Mali : le chérif de Nioro à Dicko et compagnons : « J’accuse le M5-RFP d’être resté loin de...

L’autorité morale du mouvement du 5 juin-rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), l’imam Mahmoud Dicko, &nbs...