Mali : canicule, le marché des climatiseurs et humidificateurs est florissant

Canicule, Climatiseur, Humidificateur, Mali, Marché,

Avec la montée de la canicule, il n’est plus aisé de rester à l’intérieur d’une maison sans climatisation. Du coup, nos marchés sont aujourd’hui bondés de climatiseurs, humidificateurs et autres ventilateurs pour soulager les populations. Quelles est donc leur part dans l’économie ?

C’est la saison chaude au Mali et, à cette période de l’année, le soleil ne badine pas. Du coup, il faut se donner les moyens de rafraîchir son domicile afin de pouvoir dormir. Pour ce faire, aujourd’hui, les Maliens se jettent dans l’achat de climatiseurs, humidificateurs ou ventilateurs. Ces objets inondent nos marchés et les boutiques qui en vendent font de bonnes affaires en cette période caniculaire. Devant presque toutes les boutiques du Grand marché de Bamako, on trouve un humidificateur. C’est la tendance. La boutique Océan en vend en grande quantité. Elle reçoit beaucoup de clients. « Il n’y a pas de grande différence entre les climatiseurs et les humidificateurs de même capacité au niveau du prix, c’est plutôt au niveau de la consommation électrique. Les climatiseurs consomment plus que les humidificateurs et les clients préfèrent ce qui consomme peu. Nous pouvons vendre de 2 à 10 climatiseurs par jour contre 10 à 40 humidificateurs. Le prix moyen d’un humidificateur est de 80 000 francs et celui d’un 170 000 francs » nous confie le gérant. À Sympara Elec, on est spécialisé dans la vente des ventilateurs et on pense que c’est ce qu’il faut pour les clients moyens. « Ce n’est pas tout le monde qui peut acheter des climatiseurs et des humidificateurs. Nous, on est dans les ventilateurs et on peut dire que ça va un peu. Au moins les moins nantis pourront trouver leur bonheur. Avec la chaleur, on en importe beaucoup et on en vend entre 10 et 40 par jour. Ce qui nous handicape, ce sont les frais de douane, qui sont exorbitants. Vous savez aussi combien le Malien aime négocier le prix des matériels », dit Mahamadou Sympara, le gérant. Les ventilateurs se vendent au prix moyen de 7 500 francs, mais on peut en trouver qui coûtent jusqu’à 30 000 francs, cela dépend surtout de la qualité. Les clients se plaignent du manque d’argent et des prix élevés. Mariam nous confie : « dans nos cuisines, il nous faut un petit ventilo. Mais les prix qui sont chers, surtout pour ceux qui durent. Sinon, ceux de 7500 francs, en moins d’un mois ils se gâtent et on est obligé d’aller en acheter encore. On aime les humidificateurs, mais on n’a pas les moyens d’en payer. Donc on se rabat sur les ventilateurs ».

Avec la chaleur qui s’installe, presque tout le monde va faire recours à la ventilation ou à la climatisation, selon ses moyens. Du coup, ceux qui exercent dans ce domaine, sont en train de devenir importants, car tout le monde les sollicite afin d’acquérir de quoi rafraîchir sa maison.

Youssouf Ag Ibrahim

Lire aussi

Mali : Mahamat Saleh Annadif évoque les évolutions positives dans la mise en œuvre de l’Acc...

Une évolution positive dans le processus  de paix, selon le chef Mahamat Saleh Annadif de mission onusienne au Mal...

Président Emmanuel Macron, « La France a une part d’Afrique en elle. Nos destins sont liés...

Restitution du patrimoine africain, fin du franc CFA, lutte contre le terrorisme, relations entre la France et l’A...

Présidentielle au Burkina : L’insécurité, préoccupation commune des candidats...

Aucun candidat n’a battu campagne dans les zones en proie au terrorisme au Burkina Faso. La plupart promettent de mene...

Mali : attaques terroristes sur le pont de Parou « 116 morts, 28 véhicules incendiés et 6 autres ...

Au centre du Mali, le bilan des attaques terroristes au niveau du pont de Parou sur la route de Koro dans la région de ...