Mali: ce qu’il faut retenir du discours de IBK sur le coronavirus

IBK

Le président malien Ibrahim Boubacar Keita s’est adressé aux maliens pour la troisième fois depuis le début de la pandémie Covid 19, alors que ce 10 avril, le pays venait d’enregistrer officiellement 87 cas positifs au coronavirus. Le président malien a fait des annonces dans le cadre d’accompagnement du gouvernement malien aux populations en periode de pandémie.
« Impossible n’est pas malien »

 » Au niveau national, tout sera mis en œuvre pour que les entreprises locales de textiles, grandes, moyennes ou petites y compris les tailleurs qualifiés puissent produire sur place des millions de masques au profit de la population. Il faut que cela se fasse, car impossible n’est pas malien. A cet effet, dans le cadre du programme « Un malien, un masque » que j’ai le plaisir d’annoncer, une commande spéciale de 20 millions de masques lavables sera livrée à Bamako dans le courant de la semaine prochaine. Le masque est une barrière efficace pour tous. Il a fait sa preuve ailleurs. A défaut d’observer les mesures de distanciation requises, il constitue un irremplaçable moyen de protection » a annoncé le président IBK.

 » Ensuite, un fonds spécial de 100 milliards de nos francs pour les familles les plus vulnérables sera mis en place, à l’échelle des 703 communes du Mali. Des critères de vulnérabilité évalués et consensuels conditionneront l’accès à ce fonds qui sera géré de manière collégiale et transparente, avec l’administration publique, les chefs de villages et de quartiers, les organisations citoyennes, les autorités morales désignées par les bénéficiaires eux-mêmes. Nous sommes pris à la gorge mais nous n’avons pas d’autre choix : nous avons un devoir de compassion vis-à-vis de nos sœurs et frères qui vivent d’un secteur informel pleinement impacté, lui aussi, par la pandémie » a t-il ajouté.

En direction des couches les plus fragiles, le président IBK annonce les mesures suivantes sont prises :

● diminution pendant 3 mois, de la base taxable au cordon douanier des produits de première nécessité, notamment le riz et le lait ;

● prise en charge pour les mois d’avril et de mai 2020, des factures d’électricité et d’eau des catégories relevant des tranches dites sociales, c’est-à-dire les plus démunies ;

● exonération de la Taxe sur la Valeur Ajoutée les factures d’électricité et d’eau, de tous les consommateurs, pour les mois d’avril, mai et juin 2020 ;

● distribution gratuite de cinquante-six mille tonnes de céréales et de seize mille tonnes d’aliments bétail aux populations vulnérables touchées par le COVID 19.

« Il sera procédé, principalement, au renforcement du contrôle des prix appliqués par les brigades de la Direction Générale du Commerce, de la Consommation et de la Concurrence.
L’ensemble de la dette intérieure due au 31 décembre 2019 sera apuré, autant que sera diligenté le paiement des mandats au titre de l’exercice 2020 à hauteur de 100 milliards de FCFA », dit IBK.

Le Fonds de Garantie du Secteur Privé sera doté d’un montant de 20 milliards de FCFA destiné à garantir les besoins de financement des PME/PMI, des Systèmes Financiers Décentralisés, des industries et de certaines grandes entreprises affectées par la pandémie.

Des remises d’impôts, au cas par cas et secteur par secteur, aux entreprises privées impactées par les mesures de prévention du COVID 19, en l’occurrence les secteurs les plus sinistrés tels que les industries touristiques (Hôtellerie, Voyages et Restauration), culturels et les Transports, afin de protéger les emplois.

Les crédits de toutes les entreprises sinistrées suite au COVID 19 seront restructurés et des orientations seront données aux banques, afin que les entreprises maliennes puissent bénéficier des concessions accordées par la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest.

IBK a annoncé aussi qu’une prime spéciale sera payée au personnel de santé mobilisé ainsi qu’aux éléments des forces de sécurité et de défense affectés à la surveillance du couvre-feu et des lieux d’attroupements éventuels.

« Isoler Bamako »

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, IBK annonce que examinera, avec l’avis du Conseil scientifique, la possibilité d’isoler Bamako, épicentre de l’épidémie, du reste du territoire. La population sera informée de la décision qui sera prise dans les heures à venir.

Les heures d’ouverture et de fermeture des marchés, foires rurales et supermarchés sont revues et elles seront communiquées par les voies les plus appropriées.

En ce qui concerne la tenue du 2em tour des élections legislatives, IBK a dit que décision n’est pas le fait du gouvernement mais du Dialogue national Inclusif qui a mené ses travaux en totale indépendance, sans aucune interférence.

Le président malien a dit que « contre l’arme de destruction massive qu’est le coronavirus, chacune de nous, chacun de nous, je le répète, doit être une digue, une digue pour lui-même, une digue pour sa famille, une digue pour sa communauté, une digue pour la nation, une digue pour l’humanité. Car c’est de civisme qu’il s’agit. C’est d’être à la hauteur des enjeux qu’il s’agit. De cela, nous sommes bien capables ».

Lire aussi

Mali : Moussa Traoré, Modibo Keïta et l’État de droit, Tiébilé Dramé dresse l’état des li...

L’ancien ministre malien des Affaires étrangères, emprisonné plusieurs fois comme leader estudiantin et syndicalist...

Les craintes du Collectif pour la transition en Guinée...

Au cours d’un colloque à Paris ce lundi, le Collectif pour la transition en Guinée a réitéré son opposition à un...

Présidentielles au Niger: l’union européenne débloque une somme de 4,5 millions d’euros...

L’Union européenne a signé le jeudi 24 septembre avec le Niger, une convention de financement pour la mise en œuvre...

Burkina : un homme abattu à sa sortie de banque...

Un client d’une  banque de la place à Ouagadougou de nationalité étrangère a été tué par balle hier 28 sep...