Mali : Cheick Oumar Sissoko a dévoilé, «Issa Kaou N’Djim ne siège plus au sein des réunions du comité stratégique du M5-RFP»

Alors que le doute persistait sur de possibles dissensions au sien du M5-RFP, les langues commencent à délier pour donner des éclairages. Cheick Oumar Sissoko, Coordinateur de EMK et l’un des leaders du M5-RFP a dévoilé, hier, que Issa Kaou N’Djim, Coordinateur de la CMAS, s’est auto-exclu du mouvement et ne parle plus au nom du M5 mais au nom de la CMAS.

L’ancien ministre Cheick Oumar Sissoko a confirmé, hier à L’Indépendant que « Issa Kaou N’Djim ne vient plus aux réunions du Comité stratégique du M5 et a été remplacé par l’imam Oumarou Diallo ». Le Coordinateur de Espoir Mali Koura estime, à cet égard, que l’intéressé n’est plus dans le Comité stratégique du mouvement du 5 Juin, même si son mentor  » l’imam Mahmoud Dicko est en phase avec nous.

Il avait précédemment déclaré dans une vidéo diffusée, hier, sur les réseaux sociaux que les propos du Coordinateur de la CMAS et porte-parole de l’imam Mahmoud Dicko n’engagent pas le M5 mais la CMAS, lancée en 2019. Issa Kaou N’Djim a, en effet, fait dernièrement des déclarations contraires à l’objectif du M5 qui est  la démission du président IBK et de son régime.

Dans un débat télévisé de l’ORTM, il avait clairement indiqué que la CMAS renonce au départ du président mais est favorable à la démission du Premier ministre et à la dissolution de l’Assemblée nationale. L’imam de Badalabougou, parrain de la CMAS, a dû prendre part à la dernière conférence de presse du M5 pour rassurer et mettre fin aux rumeurs faisant état de son retrait du mouvement de contestation.

Aux dires de Cheick Oumar Sissoko, le chahuteur « Kaou N’Djim ne siège plus au sein des réunions du comité stratégique », depuis la rencontre entre M5-RFP et la délégation de la CEDEAO, conduite par l’ex-président nigérian Goodluck Jonathan. A l’en croire, la CMAS, malgré ce comportement singulier de son coordinateur, participe à toutes les actions du M5, dont la mise en application de la désobéissance civile.

Choguel Kokalla Maïga a également confirmé que l’intéressé n’assiste plus aux rencontres du Comité stratégique mais y est toujours représenté comme tout autre leader qui n’assiste pas à une quelconque réunion. Ce dernier ne voit pas cette situation comme un retrait ni de Issa Kaou N’Djim ni de son regroupement du M5.

L’Indépendant

Lire aussi

Mali-France : président Bah N’Daw reçoit Joël Meyer ambassadeur français...

Le Chef de l’État, président de la transition Bah N’Daw a reçu ce 29 septembre 2020, Joël Meyer, Ambassa...

Éviter le chao en République de Guinée, Organisations de la Société Civile appelle sur la situa...

Ce mardi 29 septembre 2020, des Organisations de la Société Civile et Mouvements Citoyens de la sous région Ouest-Afr...

Mali : Moussa Traoré, Modibo Keïta et l’État de droit, Tiébilé Dramé dresse l’état des li...

L’ancien ministre malien des Affaires étrangères, emprisonné plusieurs fois comme leader estudiantin et syndicalist...

Les craintes du Collectif pour la transition en Guinée...

Au cours d’un colloque à Paris ce lundi, le Collectif pour la transition en Guinée a réitéré son opposition à un...