Mali : commune 3 du district de Bamako, le groupe scolaire Mamadou Konaté au cœur d’un litige  foncier

Se réclamant propriétaire d’une partie de l’espace scolaire du groupe scolaire Mamadou Konaté, la famille du feu Alpha Gambi a déclaré la guerre aux habitants de plusieurs quartiers de la Commune III. Blessée dans son  orgueil, la population se mobilise et promet de se battre jusqu’au dernier souffle pour sauver  le groupe scolaire qui dispose d’un titre foncier datant de 1932.

Le groupe scolaire Mamadou Konaté qui dispose actuellement en son sein huit (8) premiers cycles; 5 seconds cycles; des centres de formations en informatique, métallique, menuiserie, coupe et couture; un terrain de football et deux terrains de basketball, fait partie des premières écoles de l’époque coloniale au Mali. L’école a un titre foncier datant de 1932.

Si une grande partie de l’espace scolaire a longtemps été morcelé par les prédateurs fonciers en complicité avec certaines autorités locales, la survie du groupe scolaire est sérieusement menacée. A la surprise générale, le fils ainé du feu Alpha Gambi du nom de Madou Gambi s’est présenté  la semaine dernière, se réclamant détenteur d’un titre foncier du seul terrain de football de l’école et de la jeunesse de Bamako-coura. Pour ceux qui connaissent le groupe scolaire Mamadou Konaté, le terrain en question est contigu aux finances et fait face à la cité des ministres.

Le terrain en question est le  seul grand espace disponible pour les élèves mais aussi pour la jeunesse de Bamako-coura, Bolibana, Dravéla. L’espace est non seulement un lieu sportif, mais aussi un lieu des grands rassemblements.

Au cours d’une assemblée générale, le samedi dernier au sein du groupe scolaire, la jeunesse de la Commune III a haussé le ton. Si certains jeunes ont immédiatement demandé d’aller s’attaquer au domicile de l’ainé de la famille du feu Gambi, les vieux sont parvenus à calmer les jeunes. Néanmoins, les jeunes et les vieux sont unanimes sur un point. Ils sont prêts à verser leur sang pour ne pas perdre l’unique espace. Des brigades de surveillance ont été mises en place pour éviter toute activité sur le site.

Le soutien des anciens élèves du groupe scolaire Mamadou Konaté est sollicité dans cette affaire, notamment l’actuel Premier ministre, Dr Boubou Cissé qui a récemment offert un château d’eau aux élèves du groupe.

En attendant, les autorités doivent prendre des dispositions. Le risque d’un affrontement entre les deux camps n’est pas à écarter, car la famille du feu Gambi est plus que jamais déterminée à construire des magasins sur le site.

Le Débat

Lire aussi

Tchad : Une fille violée et assassinée à Hebbena...

Une fille d’environ 20 ans a été violée et assassinée dans la nuit de jeudi 20 au vendredi 21 février 2020 à Cha...

Mali : Un assaillant appréhendé après l’attaque d’ogossagou...

Un assaillant, qui aurait participé à l’attaque récente du village d’Ogossagou qui a fait 31 morts, a été appr...

Mali : face à la recrudescence des attaques au centre, les communautés exigent le redéploiement d...

Contrairement à la promesse faite par le Premier ministre Boubou Cissé d’un déploiement progressif des FAMa, les co...

Tchad: les élections législatives pourront-elles se tenir à la date prévue?...

Les électeurs seront appelés aux urnes le 13 décembre pour élire leurs députés. Initialement prévu en 2015, le sc...