Mali : commune V du district de Bamako, 38 conseillers communaux se désolidarisent du maire et affirment n’avoir jamais délibéré sur l’aménagement du terrain de Baco-djicoroni

Maire, Commune 5, Bamako, Mali,

Les choses se compliquent pour le maire de la commune V du district de Bamako, Amadou Ouattara, dans l’affaire du terrain de football de Baco-Djicoroni. Après la jeunesse qui réclame sa tête, 38 conseillers communaux  se désolidarisent de lui. Ils affirment n’avoir jamais délibéré sur l’aménagement du terrain ce quartier.

38 élus locaux de la commune V du district de Bamako ont exprimé hier mercredi 6 mars 2019, à leur sortir de la session extraordinaire, leur désaccord avec le maire Amadou Ouattara. Selon Moussa Z Doumbia, ladite session extraordinaire avait comme ordre du jour  « le projet de construction des magasins en matériaux démontables le long de la clôture du terrain de football de Baco-Djicoroni ». Il affirme qu’ils avaient déjà délibéré le 27 mars dernier sur cette question. « Nous avons tout simplement estimé qu’après une année, le maire, le bureau communal et la commission chargée de cette question devraient nous donner des documents aujourd’hui pour éclairer notre lanterne par rapport à cette situation », déclare devant ses 37 autres collègues et la presse avant de déplorer : « Malheureusement les documents qui nous ont été remis sont tous de la société civile de Baco-djicoroni ».

À en croire Moussa Z Doumbia, les 38 conseilleurs sur les 45 de la commune V ont dit au maire qu’ils ne vont plus délibérer sur cette question. Ils  ont démenti les propos du maire Ouattra selon lesquels le conseil communal a délibéré sur le projet de l’aménagement du terrain de Baco-Djicoroni. «Nous n’avons  jamais délibéré sur l’aménagement du terrain de baco-djicoroni, mais sur le projet de construction des magasins en matériaux démontables le long de la clôture du terrain de football de Baco-Djicoroni », a-t-il déclaré.

Pour lui, il y’a deux projets à distinguer : le projet de l’aménagement du terrain de baco-djicoroni  qui est différent du  projet de construction des magasins en matériaux démontables le long de la clôture du terrain de football de Baco-Djicoroni. « Nous ne sommes pas au courant de l’aménagement. Nous sommes au courant de la construction des magasins en matériaux démontables », dément-il les propos du maire.

Par ailleurs, l’élu communal Moussa Z Doumbia a précisé qu’ils n’ont rien contre le maire Amadou Ouattara. « Nous ne demandons pas et nous n’allons pas demander le départ du maire », a-t-il précisé avant d’ajouter : « Ce que nous voulons, c’est l’apaisement du climat social ».

Le délégué des 38 conseillers communaux a appelé les populations de la commune V à leur faire confiance et à arrêter les manifestations.

Le pays

Lire aussi

Burkina : au moins 5 soldats tués dans une embuscade dans le Nord-Ouest...

Au moins cinq soldats burkinabè ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi dans une embuscade dans le nord-ouest...

Mali : Après le départ d’une partie des populations de Tombouctou, une crise humanitaire poi...

Suite au déplacement des populations de la ville de Tombouctou de peur d’un affrontement entre groupes armés et ...

Mali: pourquoi le Niger accuse des membres du HCUA de complicité avec les terroristes ?...

Selon des informations recueillies par RFI, des personnalités de Kidal, dans le nord du Mali, seraient impliquées dire...

Mali : ce qui s’est « vraiment » passé à Niono et qui a fait 2 morts et plus de 20 blessés...

La ville de Niono, dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent le 19 septembre 2019. Des jeunes sur...