Mali : Corollaires du coup d’Etat d’août dernier, « Soumi Champion » se révèle le plus heureux de l’acte

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, le président du parti Union pour la République et la Démocratie (URD), Soumaïla Cissé semble être l’acteur politique malien à avoir le plus joui du dernier coup d’Etat en date au Mali, celui qui a sonné le glas au régime IBK. Libéré de sa captivité aussitôt après la mise en place des autorités de la transition, ‘’Soumi Champion’’ multiplie des initiatives dans une forme qui dit long, comme pour signifier qu’un coup d’Etat procure aussi de délices.

Parmi ceux-là qui savourent aujourd’hui ces délices notamment les nouvelles autorités qui elles, sont tenues de rendre compte au peuple, Soumaïla Cissé lui, engrange plutôt délibérément des points en se positionnant comme le plus grand bénéficiaire de l’acte posé par la junte militaire le 18 août dernier. En effet, outre sa liberté recouvrée le 8 octobre dernier sous l’égide des successeurs de son challenger de 2013 et 2018, le président de l’URD a du vent en poupe pour désormais assouvir sa soif qui plus est via un raccourci. S’il devrait normalement prétendre postuler de nouveau à la magistrature suprême en 2023, il se voit aujourd’hui, soit 7 mois après sa prise en otage, devant la réalité selon laquelle la chance pourra lui sourire un an plus tôt, c’est-à-dire en 2022 qui marquera la fin de la transition et par ricochet l’organisation d’un scrutin devant désigner de nouvelles institutions démocratiques ordinaires.

C’est justement cette éventualité qui explique son ballet sur l’arène politique dont il a été coupé par ses ravisseurs. Le natif de Niafunké ne s’est en effet pas donné du répit après sa libération pour enfourcher son cheval de combattant politique. Comme pour signifier qu’il doit saisir à tout prix la perche à lui tendue par le CNSP, le ‘’Champion’’ malheureux a depuis sa libération, foulé le sol de plusieurs endroits et a reçu également plusieurs personnalités politiques.

Un calendrier chargé, sinon très chargé pour Soumaïla Cissé. Du moins, c’est ce que l’on peut dire aujourd’hui sur l’honorable élu de Niafunké en 2018. Simple visites de courtoisie où tout simplement des visites de mobilisation pour la présidentielle de 2022 ? Tout porte à croire que même s’il s’agit là d’une visite de courtoisie, les questions politiques pourraient toujours surgir au cours des échanges. D’autant plus qu’il est resté le challenger de l’ancien président de la République, Ibrahim Boubacar Keita. Aussi, chef de file de l’opposition, sa notoriété et sa popularité ne sont-elles cachées à personne.

Même si rien n’est pour l’instant sûr concernant la tenue de ces élections générales à bonne date, particulièrement celle présidentielle, visiblement, Soumaïla Cissé ne semble pas avoir du temps à perdre. Pour commencer, il a offert un dîner au collectif qui a été créé pour réclamer sa libération. Cela, en guise de reconnaissance des efforts abattus par les acteurs dudit collectif.

Ce qui est sûr, c’est que Soumaïla Cissé ne s’est pas encore reposé depuis qu’il a été relâché par ses ravisseurs. Après des interviews accordées à des médias nationaux et internationaux sans dire exactement ce que l’opinion voulait entendre de lui concernant les circonstances de son enlèvement et celles de sa libération, le surnommé Soumi Champion a aussi mené des consultations politiques à Bamako comme à l’intérieur du pays. Ces rencontres l’ont emmené jusqu’aux salons vitrés des leaders religieux. Ainsi, de l’Imam Mahmoud Dicko à Ousmane Chérif Madani Haïdara à Bamako, il s’est retrouvé jusqu’à Nioro du Sahel où il a été reçu par le Chérif M’Bouillé Haïdara. Et, pour qui connaît l’influence politique de ces chefs religieux de notre pays, ce serait une lapalissade que Soumaïla Cissé porte aujourd’hui le manteau de l’homme politique malien le mieux à même de conduire les destinées du Mali à la suite de la transition en cours.

Abamako

Lire aussi

COVID-19 au Mali : Le Président de transition, Bah N’Daw va s’adresser à la nation ce ...

Face à la multiplication massive du nombre de cas positifs lié au COVID-19. Le Président de transition, Bah N’D...

Mali: triple attaque visant des militaires de l’opération Barkhane à Kidal, Gao et Ménaka...

Plusieurs attaques terroristes, revendiquées par Al-Qaïda au Maghreb islamique, ont visé simultanément la force fran...

Mali : Elimination prématurée des aiglons du Mali du tournoi UFOA-A...

Face à l’élimination prématurée des aiglons du Mali du tournoi UFOA-A, le ministre des Sports Mossa Ag Attaher rec...

Mali : l’effroi à Niono, « les hommes armés nous imposent des conditions »...

N’Debougou est un village de la commune de Sirifila-Boundy dans le cercle de Niono, région de Ségou. Depuis quelques...