Mali : Crise scolaire, la diaspora veut lutter avec les enseignants

L’article 39, les enseignants vont-ils atteindre leurs objectifs ? La diaspora malienne mettra la main à la pâte, « Si le président avait la même volonté que nous, nous ne serions pas là », dixit le porte-parole des enseignants grévistes

Cette déclaration a été faite le mardi 5 mai 2020 à la Maison de l’Enseignant. C’était à l’occasion de la rencontre entre le président du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM), Chérif Mohamed Haïdara et les syndicats signataires de l’éducation nationale. À l’ordre du jour : l’état des lieux des négociations, entre autres.

Dans ses propos liminaires, le président du CSDM a exprimé son soutien aux enseignants, avant de leur donner des conseils. À la faveur de cette rencontre, M. Haïdara a réitéré son engagement aux enseignants quand à l’application de l’article 39.

« Les enseignants sont les meilleurs des maliens donc le gouvernement doit tout faire pour satisfaire leurs revendications. Tous les gouvernements qui se sont succédés ont été ingrats envers les enseignants », regrette-t-il. Poursuivant son intervention, il dira que la diaspora se battra désormais pour la satisfaction des enseignants maliens, tout en demandant au gouvernement d’appliquer ladite loi car elle a été votée.

À sa suite, le secrétaire général des syndicats, Adama Fomba, a adressé ses remerciements au président du CSDM pour la visite. Selon lui, ce n’est pas une mauvaise volonté qu’ils sont toujours à couteau tiré avec le gouvernement. Et d’ajouter qu’ils sont ouverts au dialogue. « Si le président avait la même volonté que nous, nous ne serions pas là ».
Et de poursuivre en ces termes : « Sans l’éducation, il n’y a pas de développement, hors au Mali c’est le contraire, les autorités ne se soucient pas de l’école », tout en demandant à ses camarades de se battre pour l’application de l’article 39.

Lire aussi

Plusieurs détenues violées à la prison de Lubumbashi en RDC, les MSF examinent les victimes...

En République démocratique du Congo, l’organisation Médecins sans frontières (MSF) organise à partir de ce 3 ...

Mali : La jeunesse de Gao en proie facile pour les terroristes...

La transition changera-t-elle quelque chose pour Gao ? Frustrée, la jeunesse de Gao s’exprime. Dans le nord ...

Mali : arrêt des activités illicites d’un faux militaire et 2 de ses complices...

Le vrai faux militaire aux arrêts. Peu de temps avant cette opération à succès des hommes du 3è Arrondissement, ceu...

Mali : Tensions croissantes du climat social, le parti YELEMA interpelle…...

Après avoir exprimé, à travers un communiqué en date du 1er décembre, ses inquiétudes sur les vives tensions socia...