Mali : dans le Macina le JNIM est aux abois

Voilà qui est à la fois rassurant et redoutable, dans le Macina le JNIM est aux abois. On en percevait déjà les premiers signes car les bilans annoncés de leurs dernières attaques sonnaient faux. Ces derniers temps, ils sont largement enjolivés et mensongers.

Après que la milice dogon Dan Na Ambassagou ait catégoriquement réfuté être l’auteur des récents massacres d’Ogassagou et de Nampala, les terroristes en viennent finalement à accuser la France. On les a connus plus subtils dans leur communication.

La katiba Macina et le JNIM ont manifestement peur d’accuser l’EIGS de ces exactions alors que celui-ci est en train de violemment conquérir leur territoire. C’est pourquoi Iyad Ag Ghali et Kouffa prennent peur et cherchent un bouc émissaire pour camoufler leur perte de contrôle du Centre.

Il est finalement rassurant de voir Kouffa aux abois et la katiba Macina en train de disparaître. Mais c’est aussi redoutable. Kouffa, tel une bête blessée, en est d’autant plus dangereux. Celui qui chasse le phacochère connait la dangerosité de l’animal qui d’un coup de sa défense peut vous toucher avant de rendre l’âme. Il s’agit donc de rester sur ses gardes jusqu’à l’éradication totale de la bête terroriste.

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...