Mali : dans les coulisses de la visite présidentielle à Nioro, le président IBK en sanglot demande pardon au chérif

Après plusieurs missions secrètes à Nioro pour décrisper la relation très tendue entre le président IBK et le Chérif, le chef de l’État a finalement pu se rendre à Nioro le 24 juin 2019 en compagnie du ministre des affaires étrangères Tiébilé Dramé, qui a discrètement joué les facilitateurs. A leur arrivée, la délégation présidentielle a été accueillie par le fils du Chérif et ses proches.

J’ai été induit en erreur par mes proches, je ne m’égarerai plus de votre chemin

Le ministre Tiebilé Dramé a été le premier à sortir de l’avion suivi par le président Ibrahim Boubacar Keita. Le cortège du président a fait escale à la devanture de la sous préfecture pour saluer les autorités administratives locales. Ensuite la délégation est arrivée au domicile du chérif qui a accueilli les hôtes. Après les salutations d’usage et devant le Chérif et ses collaborateurs, le président IBK a demandé pardon au chef religieux. Visiblement très ému et devant une assistance médusée, le président s’est rétracté en sanglots en disant :  »j’ai été induit en erreur par des proches (en faisant allusion à Boubeye Maiga), plus jamais, je ne vais m’égarer de votre chemin, votre volonté est la mienne, je me confie à Dieu et à vous ».
Le chérif répond : ‘’je vous pardonne au nom de l’islam et je vous exhorte à améliorer votre gouvernance, à combattre l’injustice et à défendre l’intégrité territoriale du Mali’’. Le chef religieux donne un bâton au président comme cadeau et le président éclate à nouveau en sanglot.

C’est le plus beau jour de ma vie déclare le président IBK

Le Président a informé le chérif qu’il procédera le mardi 25 juin 2019 au lancement officiel du dialogue politique inclusif donc à cet effet qu’il ne pouvait pas commencer le lancement sans venir demander pardon et chercher les bénédictions du chérif. Ensuite le président a rencontré la famille du Chérif et a exigé d’être raccompagné à Bamako par le fils du chef religieux dénommé Molah Omar.

L’avion présidentiel est reparti à 12h22 pour Bamako. Selon une source confidentielle, durant tout le trajet et pendant le déroulement du voyage, le président de la République Ibrahim Boubacar Keita n’a cessé de remercier le ministre Tiebilé Dramé pour son rôle dans le dénouement de cette crise. Enfin à Nioro du Sahel, l’arrivée du fils du président, Karim Keita, est aussi annoncée prochainement pour présenter des excuses au chef religieux et à sa famille.
Africa-Kibaru

Lire aussi

En Afrique, «le virus s’est retrouvé au contact d’une population déjà immunisée»...

Le coronavirus, et si beaucoup d’Africains étaient immunisés contre le Covid-19 grâce aux anticorps qu’il...

Mali : positionnement du CNSP, en danger d’OPA ?...

Au lendemain de ce que certains refusent à présent de qualifier de « coup d’état », des communiqués attribués...

Mali : 4 présumés terroristes appréhendés à Diéma...

L’insécurité au Mali, à en croire dans la région de Kayes, 4 individus, décrits comme faisant partie d’un group...

Ambassade du Mali en Éthiopie : Plus de 2 milliards FCFA d’abonnements ‘’Canal’’ accordé...

Octroie d’avantages indus au personnel diplomatique pour un montant de plus de 3 millions FCFA (3 317 352 F) ; pa...