Mali: début de la marche des enseignants grévistes

Les enseignants grévistes ont entamé une marche, ce 13 février à Bamako pour demander l’application de l’article 39 qui stipule que « toute majoration des rémunérations, des fonctionnaires relevant du statut général s’applique de plein droit au personnel enseignant de l’enseignement secondaire, de l’enseignement fondamental, et de l’éducation préscolaire ».

Il s’agit d’un article qui stipule une augmentation de 20% de salaire aux fonctionnaires l’État. Les enseignants demandent aujourd’hui l’application de cet article à leurs salaires.

Selon eux ‘’le non respect de cet article 39’’ est un « désordre » en effet « tout gouvernement responsable doit respecter les lois de la république et ses enseignants », Et « aucun enseignant n’as jamais enseigné ses élèves à violer la loi », affirment-t-ils ; par conséquent « nul n’est au dessus de la loi » ont-ils déclaré.

Pour le moment, le gouvernement malien se dit prêt à une augmentation de 3.77% de salaire aux enseignants grévistes, mais cet offre a été rejeté par le syndicat des enseignants et ont considéré cette décision de l’Etat comme une violation de la loi  » la loi ne se négocie pas elle s’applique » ont-ils ajouté.

La gréve se poursuivra si l’article 39 qui stipule que « toute majoration des rémunérations, des fonctionnaires relevant du statut général s’applique de plein droit au personnel enseignant de l’enseignement secondaire, de l’enseignement fondamental, et de l’éducation préscolaire » n’est pas appliqué , ont-il soutenu.

Jack Dzaku

Lire aussi

Mali: 11 morts et 124 blessés dans des affrontements entre policiers et manifestants anti pouvoir...

Au Mali, les manifestations anti pouvoir se poursuivent à Bamako et le bilan s’alourdit, alors que certains parti...
Tiébilé Dramé, Dilague, Terroristes, Amadou Kouffa, Iyad Ag Ghaly, Mali,

Mali: le Parena de Tiébilé Dramé « déplore » l’utilisation des forces anti terroristes...

DÉCLARATION DU PARENA SUR LA CRISE POLITIQUETrès inquiet de la dégradation de la situation politique, le PARENA expri...

Mali: un parti politique de la majorité demande la démission du premier ministre Dr Boubou Cissé...

COMMUNIQUELa Convergence pour le Développement du Mali «CODEM» est profondément préoccupée, par la situation socio...
Bamako Manifestations M5

Le président malien dissout la Cour constitutionnelle, assure que « Soumaïla est sain et sauf ...

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a annoncé samedi soir une « dissolution de fait » de la Cour constitut...