Mali : des fonds destinés aux FAMA détournés à partir des caisses de l’État

L’affaire a été révélé par Géza STRAMMER, le Chef de la Coopération de l’Union Européenne qui vient de couper son aide financière à l’Armée malienne suite à la découverte d’un scandale financier axé sur la corruption et le détournement de ses fonds destinés à la prise en charge entière et régulière des Soldats maliens.

Les 14 et 15 juin derniers, à l’occasion d’un colloque organisé par le Centre d’études et de réflexion du Mali (CERM), le Chef de la Coopération de l’Union Européenne, Géza STRAMMER, a annoncé tout d’un coup la suspension de l’aide financière européenne offerte aux Forces armées maliennes (FAMA). C’est un fonds constitué des millions d’euros versé directement et régulièrement par l’Union Européenne au Trésor public pour mettre les militaires maliens sur le champ des opérations de lutte contre le terrorisme.

En effet, le Chef de la Coopération de l’UE, Géza STRAMMER, a mis l’occasion à profit pour faire la révélation publiquement. Tellement l’information est embarrassante, le Centre d’études et de réflexion du Mali (CERM) dont le simple aura été à ce que soit dit sur ce que devient l’assistance budgétaire et logistique qu’apporte l’Union Européenne aux Forces Armées Maliennes dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans les Régions du Nord, avait voulu taire l’information. Car, c’est depuis le 14 juin dernier que la révélation a été faite mais n’a été rendue publique qu’environ trois jours après.
En fait, c’est une affaire jusque-là était inconnue des Maliens. Le colloque, organisé par le CERM et ayant servi d’occasion pour le l’UE de faire cette révélation inconcevable avait pour thème principal : «L’aide internationale au Mali : et si on se disait toute la vérité».
Ainsi, selon le thème de la rencontre, la vérité sur l’aide des FAMA a été dite à cette occasion pour clarifier l’opinion. En plus, il a été l’occasion d’alerter l’opinion nationale et internationale sur l’aide publique apportée par l’Union Européenne au Mali au plan militaire. C’est un appui consistant à financer les Soldats maliens sur le front antiterroriste. Mais il a été constaté par l’UE donatrice qu’il n’y pas de traçabilité concernant la gestion et l’utilisation de ces fonds destinés uniquement à l’amélioration des conditions des militaires maliens sur le champ de guerre. « Il s’agit d’une meilleure adéquation entre les besoins prioritaires du pays et l’aide, une meilleure coordination pour une satisfaction conjointe des donateurs et du pays bénéficiaire ».

Mais ce qui a énervé les Dirigeants de l’UE c’est que ce fonds ne semble pas sorti des caisses du Trésor public pour l’objectif assigné ; c’est-à-dire pour les pauvres militaires sur le front. Plus révoltant aussi, c’est que les autorités maliennes n’ont jamais laissé des traces après chaque décaissement de ces fonds et n’ont permis à aucune traçabilité lors des justificatifs exigés par l’UE. Or, l’opinion malienne accuse tous les jours de l’inefficacité de l’aide européenne au Mali face aux attaques terroristes. La suspension donc de l’aide destinée aux FAMA se dessine jusqu’à ce que tout soit clair aux yeux des Maliens.

Sans ambages, le Représentant de l’Union Européenne, Géza STRAMMER, a tout révélé au cours de ce colloque, puis il a annoncé que l’UE a suspendu son aide financière destinée à l’Armée Malienne, depuis quelque temps. Selon lui, c’est à cause du manque de traçabilité constaté dans la gestion des fonds destinés au renforcement des capacités des militaires maliens sur le front, depuis 2012, pour vaincre le terrorisme et le djihadisme dans les Régions du front. Le fonds a été bloqué à cause des difficultés pour l’organisation des enquêtes afin de pouvoir faire la traçabilité liée à sa gestion et son utilisation. Selon lui, l’argent n’est pas géré dans le respect des principes et la rigueur requise. « L’argent est directement versé dans le compte du Trésor public malien. L’Union Européenne n’a alors aucune possibilité de toucher à ladite somme. Mais quand on évalue et que l’on se rend compte que le programme n’a pas été exécuté convenablement, en ce moment, on peut décider de suspendre notre financement en faveur dudit programme», a conclu M. STRAMMER.

Par ailleurs, à cause d’un manque de résultats logiquement attendus dû à des actes de mauvaise gestion, l’UE vient de réviser en baisse son aide financière au Mali destinée à d’autres secteurs aussi.

Affaire à suivre !
Le point avec NSJ

Lire aussi

Burkina-Faso : une quarantaine d’hommes armés neutralisée et trois capturés...

Dans la nuit du 23 septembre dernier, plusieurs hommes armés ont été neutralisés près du village de Tapoa-Djerma pa...

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara, «La place de Guillaume Soro n’est pas dans la campagne éle...

Le chef de l’Etat ivoirien a remis les pendules à l’heure quand on sait que l’ancien président de l’Assemblée...

Mali : le puzzle se reconstitue vers la levée des sanctions...

La junte militaire vient de poser la première pierre constitutive pour une levée de sanctions contre le pays. Le prés...

Mali : le président de la transition, Bah N’Daw, a prêté serment...

L’officier à la retraite et président de la transition du Mali, Bah N’Daw, ainsi que le nouveau vice-président, l...