Mali : Des groupes terroristes s’affrontent au Mali

Les affrontements meurtriers se multiplient au centre du Mali entre groupes terroristes rivaux. Ces combats ont, selon la presse malienne, fait au moins plusieurs dizaines de victimes civiles.

Dans la région de Mopti, ce sont les éléments du Macina, dirigé par le prédicateur radical Amadou Koufa, qui combattent ceux de l’Etat islamique au Grand Sahara (EIGS) depuis plusieurs semaines. Certaines sources évoquent également des affrontements entre des éléments de l’EIGS et ceux d’un groupe baptisé Front Al Nosra. Ayant échoué à mettre dans son escarcelle le Front du Macina, Abou Walid Al Sahraoui, le chef de l’EIGS, aurait, semble-t-il, décidé de faire plier par la force Amadou Koufa. Abou Walid Al Sahraoui chercherait également à conquérir le territoire du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GISM) dirigé par le Targui Iyad Ag Ghali.

Abdelhakim Sahraoui, le numéro 2 de l’EIGS chargé du Burkina et du Gourma, s’en est pris au GISM dans un message posté sur la Toile cette semaine. Il accuse ce dernier d’avoir délaissé le «djihad» pour le dialogue avec des «apostats» au Mali. Il estime que «c’est contraire aux positions de Fouqaha comme Ibn Taymiya».

elwatan.com

Lire aussi

Mali Berabich Tombouctou Taoudeni

Mali: Le Conseil Supérieur des Chefs BERABICH et Alliés engagés pour la stabilité sociale...

Poser le bon diagnostic et trouver des solutions porteuses à  la trilogie la paix, sécurité et développement, t...
Mali Indonésie

Mali-Indonésie: L’ambassadeur Wahyudin a présenté sa lettre de créances au Président de la tr...

L’axe Bamako- Jakarta nouvellement baptisée  » Nusantara » se bonifie. L’ambassadeur de l’Indonésie ...
Mali coton Diazon Ibrahima Diawara

Mali : le rendement record de 3 tonnes de coton à l’hectare de la société Diazon...

Alors que la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) doit annoncer la quantité de sa récolte cot...

Mali : 136 exploitants des mines illégaux interpellés...

Les autorités maliennes ont arrêté 136 personnes exerçant illégalement dans les mines. Ils sont désormais à la di...