Mali: des manifestants brûlent une nouvelle fois le drapeau malien à Kidal

Drapeau du Mali, rrainé, Kidal,

Alors que le processus de paix est déjà fragile, des manifestants pro MNLA et du MAA ont brûlé le drapeau du Mali à Kidal et ont attaqué le siège du gouverneur de la ville.

Ce matin du 17 juillet des manifestants ont pris d’assaut le gouvernorat de Kidal pour y implanter les drapeaux des mouvements de l’Azawad, et enlever le drapeau du Mali flottant au-dessus du gouvernorat, suite à une manifestation organisée par les jeunes et les femmes pro Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) et le Mouvement arabe de l’Azawad (MAA). On aperçoit les drapeaux de l’Azawad flottés au-dessus du gouvernorat en lieu et place du drapeau malien et les manifestants ont également effacé l’inscription “République du Mali”, sur le panneau fixé au dessus de la porte d’entrée du gouvernorat. sur des vidéos amateurs, des jeunes sur des motos traînent le drapeau malien par terre. ces images rappellent celle de 2015 à la veille de la signature de l’accord de paix.

D’après des témoignages recueillis par le journaliste de Nord sud journal, l’objectif de ladite manifestation est d’empêcher à la délégation des députés maliens présents à Kidal de faire flotter le drapeau du Mali dans les endroits tels que le gouvernorat, l’assemblée régionale et au camp qui abrite le MOC, le mécanisme opérationnel de coordination.

Ces événements coïncident avec l’arrivée d’une forte délégation depuis le 15 juillet dernier dans la région de Kidal des députés maliens conduite par l’Honorable Aicha Belco Maiga, la 5eme vice-présidente de l’AN et composée de honorables N’Doula Thiam, Ibrahima Beridogo, Ahmed Ag Bibi, Yaya Diarra.

La délégation s’est rendue à Kidal pour évaluer la mise en œuvre de l’accord de paix et de réconciliation issu du processus d’Alger. Depuis leur arrivée à kidal les parlementaires maliens ont multiplié des rencontres avec les différentes autorités administratives, et coutumières de la région. Cependant ces manifestations font également suite à la destruction notamment des symboles de la “lutte Azawadienne” par des hommes non identifiés à Kidal, ce qui pourra être à l’origine de cette manifestation.

Mabrouk Ag Tawad

Déclaration du deputé Aicha Belco Maiga

Sur initiative de l’assemblée nationale du Mali et l’accompagnement  de la Minusma j’ai conduit une mission du 15 au 17 juillet à kidal accompagné des Honorables Ahmada AG BIbi Élu abeibara, Ndoula Thiam élu à bko et Brehima Beredougou élu à Kadiolo l’objectif est de :

_evaluer la connaissance des populations de l’accord de paix issu du processus d’alger

_requérir leur  Impressions jugement sur sa mise en œuvre et enfin proposer des recommandations en vu de corriger les insuffisances.

Et nous avons été accueillis par les membres présents de la CMA avec en-tête l’Honorable Alghabas Ag Intalla .

Pendant notre séjour nous avons travaillé successivement avec les sous-préfets présents, la société Civile (près de 40 personnes les femmes, les jeunes ,le Mupti,Radio de l’azawad et d’autres.

le bureau de la CMA

les membres du Conseil Supérieur de la défense de la CMA, les membres des autorités intérimaire présents, la coordination des jeunes de la CMA. Les échanges se sont passés dans le respect et les uns et les autres ne sont pas partis du dos de la cuillère pour répondre à toutes les questions et en même temps faire des propositions souvent pertinentes pour la mise en œuvre de l’accord et de la paix et le développement .

Nous n’avons à aucun moment parler ou proposé le flottement du drapeau malien qui ne relève pas de notre mission et n’est pas l’objectif de notre mission.

Avant de terminer je tiens à remercier la CMA  et toutes la population de Kidal pour son accueil et toute leur disponibilité .

Aicha Belco Maiga !

 

Lire aussi

Mali : Incendie à l’Hippodrome : Des femmes en sapeurs-pompiers...

Samedi, à l’Hippodrome vers la « Rue Princesse », un feu a ravagé tout un appartement avant d’être ma...

Mali: scandale de détournement dans la livraison de matériels militaires...

L’affaire dite “des aéronefs cloués au sol” refait surface après les lourdes pertes enregistrées par l’armé...

Mali: «Repli ne veut pas dire abandon», affirme Ibrahim Maïga, chercheur à l’ISS...

L’armée malienne se retire de ses positions les plus avancées face aux groupes jihadistes, en conséquence direc...

Mali: Rentrée judiciaire 2019-2020 : À cause de Nouhoum Tapily, les syndicats des magistrats appel...

Dimanche 10 novembre 2019, le syndicat autonome de la magistrature « SAM » et le syndicat libre de la magist...