Mali : des partis politiques de l’opposition suspendent leur participation à l’organisation du dialogue national

Moussa Sinko, Censure, EDM-SA, Fana, Mali,

Alors que la majorité présidentielle cherche à avoir le ralliement du chef de file de l’opposition, Soumaila Cissé, certains partis de l’opposition dirigés par Oumar Mariko, Moussa Sinko Coulibaly annoncent la suspension de leur participation au dialogue politique national inclusif. Un coup dur pour le pouvoir.

La Coalition des forces patriotiques (COFOP) qui regroupe plusieurs partis politiques issus d’une partie de l’opposition, ont annoncé leur retrait des travaux préparatoires du dialogue politique national inclusif. Ces partis politiques contestent  « le placement de l’organisation du dialogue politique inclusif sous l’autorité des départements ministériels ».

« Pour notre part, cette manière de faire nous conduira directement au mur. Car l’Exécutif n’est pas concepteur  de l’objet du dialogue politique inclusif que nous attendons. Aux vues de la COFOP, les décisions issues du dialogue politique inclusif sont plutôt ; sous l’autorité du Président de la République à mettre infailliblement en œuvre par les départements ministériels. L’Exécutif ne peut donc pas être juge et partie dans l’élaboration et la mise en œuvre des TDR relatifs à l’organisation du dialogue politique que nous attendons», dénoncent les membres de la COFOP dans une lettre confidentielle datée du 20 août dernier, adressée au premier ministre, Boubou Cissé, et dont Nord sud journal a obtenu une copie.

A LIRE AUSSI Mali: dialogue politique inclusif, le chef de file de l’opposition s’active sur le terrain

« Aussi, compte tenu de la situation qui prévaut, sommes-nous regret de porter à votre connaissance que la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP) suspend sa participation aux travaux d’organisation du dialogue politique inclusif tels qu’ils sont conçus maintenant », conclut la COFOP dans la même lettre.

Fondo Aldjoumat

Lire aussi

Mali : l’ancien ministre de la défense Bah N’Daw désigné pour diriger la transition...

La transition au Mali, l’ancien ministre de la défense Bah N’Daw est choisi ce 21 septembre, pour diriger l...

Mali : dernières discussions et consultations à la veille de l’ultimatum de la Cédéao...

Le Mali va-t-il enfin connaître l’identité de son président et de son Premier ministre de transition ? La feui...

Mali : à propos des gouverneurs et du chef de l’Etat, les propositions maussades du PARENA...

Faire de l’élection du président de la République une affaire de « komo » ou de « fétiche ...

Mali : Accusation de violences, Sidiki Diabaté retiré d’AFRIMMA, en sursis à PRIMUD...

Suite à des accusations de violences physiques sur sa concubine Mariam Sow ‘’Mamacita’’, la star malienne a ét...