Mali : Disparation de 6 milliards de francs CFA des commerçants détaillants: Les précisions de la Chambre du commerce et d’industrie

Dans notre parution N° 2073 d’hier lundi 28 octobre, nous avions interpellé le personnel de la chambre du commerce et d’industrie sur la destination de six milliards de francs CFA débloqués par le gouvernement pour assister les commerçants détaillants. Le Directeur de la communication de ladite structure M. Mamadou Fofana a apporté des précisions « Les fonds du Projet d’appui aux commerçants détaillants (PACD) n’ont jamais été logés à la Chambre de commerce et d’industrie du Mali ». 

« Si c’était de bonne foi que Moussa Sacko, commerçant détaillant de son état,  s’interrogeait ainsi, nous allions lui répondre qu’il a tapé à la mauvaise porte ». C’est ainsi que le DC de la maison des commerçants, M. Fofana, a entamé son exposée pour éclairer les Maliens comme nous le demandions dans notre article publié le lundi. La Chambre de commerce et d’industrie du Mali n’a jamais logé le Projet d’Appui aux Commerçants Détaillants (PACD) qui a duré de 2005 à 2015. Selon les explications de M. Fofana , c’était un projet gouvernemental qui était logé au ministère en charge du Commerce et géré par une Cellule de coordination. Le montant décaissé, s’élèverait à quelque 7, 65 milliards FCFA « A la suite du PACD, dont la bonne exécution a été saluée par les voix les plus autorisées, est né le PROFAC (Projet de formalisation des acteurs du commerce de détail) dont le lancement a eu lieu le jeudi 24 janvier dernier au Parc des expositions de Bamako. Le Premier ministre à l’époque avait alors procédé à la remise solennelle d’un premier chèque de 250 millions FCFA aux acteurs concernés, représentés à la cérémonie par le président de la Fédération nationale des Centres de gestion agréés (CGA) des commerçants détaillants du Mali. C’est dire que la Chambre de commerce et d’industrie du Mali n’était ni de près ni de loin associée à la gestion du PACD encore moins du PROFAC. Les deux projets sont des partenariats entre les Centres de Gestion Agréés, l’État, les Collectivités Décentralisées et les Partenaires Techniques et Financiers » a-t-il souligné avant de rajouter la  CCIM est bien évidemment concernée étant donné que les bénéficiaires de ces  projets que sont  les commerçants détaillants, sont tous des ressortissants de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali.

Dans notre article nous rapportions également ces propos de M. Sacko « le Gouvernement avait donné une enveloppe d’un milliard à la Chambre pour aider ceux qui ont été expulsés des trottoirs, mais personne n’a reçu un rond jusqu’à présent ». Une information incomplète, voire fausse de la part de Monsieur Sacko selon la CCIM qui raille qu’ « En réalité, à la suite de l’opération de déguerpissement et de libération des voies et domaines publics, le Gouvernement a accordé une subvention de 1 milliard FCFA à la CCIM. Cette subvention a servi à la construction notamment du nouveau marché moderne de Darsalam (Commune III), inauguré le 7 octobre 2017 par le Premier ministre de l’époque et occupé depuis par des commerçants détaillants, et à la prise en charge de 15 mois de loyers afin de permettre aux bénéficiaires de ce nouveau marché de Darsalam de ne pas payer de location pour les boutiques pendant cette période. Il s’agissait là, à travers cette subvention d’appuyer ces bénéficiaires qui ont été, comme annoncé plus haut, victimes des opérations de déguerpissement et de libération des voies et domaines publics dans le District de Bamako, en 2016 ».

Seydou Konaté     

Lire aussi

Mali : Premier ministre Moctar Ouane, prise de contact avec le cabinet et les services rattachés...

Moins de 24 h après sa nomination, le Premier ministre de la Transition, Moctar Ouane a tenu à recevoir ses collaborat...

Mali : la liste des Aigles du Mali élaborée pour les deux prochains matches amicaux...

L’équipe nationale de football du Mali, la liste des joueurs pour les deux prochains matches amicaux, a été élabor...

Mali : les raisons du maintien des sanctions de la CEDEAO malgré le choix d’un premier ministre c...

Le Mali est loin  de rétablir  les échanges commerciaux et diplomatiques avec ses voisins &nb...

Mauritanie : l’ex-président Abdel Aziz interdit de quitter Nouakchott...

Le procureur de la République de Nouakchott-Ouest a interdit vendredi soir à Mohamed Ould Abdel Aziz de quitter l...