Mali : échauffourée au gouvernorat de Taoudeni, le gouverneur menace avec son arme

Des échauffourées ont eu lieu ce 4 juin à Tombouctou, au Mali, dans le cadre de la mise en place des autorités intérimaires au niveau des communes de la région de Taoudeni.

 Selon une source sur place, l’origine de cette brouille est la multiplication des fractions des habitants fictifs pour augmenter le nombre des voix lors du vote pour l’installation des maires et ses adjoints de certaines communes du cercle de Araouane.

Face à cette augmentation soudaine de nombre des fractions fictives, les notables du cercle de Araouane ont refusé le vote « des fractions sur papier ». Ainsi s’est déclenchée une échauffourée dans la salle de délibération.

Suite à cette échauffourée, le gouverneur de la région, Ould Meidou a pris son arme et a demandé à tous les chefs des fractions de quitter le gouvernorat de la région de Taoudeni.

Intimidés, certains chefs des fractions ont quitté le lieu. Le gouverneur avait ensuite demandé aux détenteurs des décisions de création des fractions de regagner la salle de délibération.

Lire aussi

Mali : la CMA maintient la pression sur la junte autour de l’accord d’Alger...

Une réunion entre la junte et la CMA, qui cherche à obtenir des garanties sur la mise en œuvre de l’accord de paix ...

Mali : Ni civil ni militaire à la présidence de la transition, CNSP et Cédéao partagent la poire...

À la faveur de son dernier mini-sommet sur la crise malienne à Peduase au Ghana, la Communauté économique des États...

Législatives au Burkina: la commission électorale clôt le dépôt de candidatures...

C’est ce mardi 22 septembre à minuit que s’est clôturé le dépôt des dossiers de candidature à la commission na...

Présidentielle en Côte d’Ivoire: Pascal Affi N’Guessan rejoint l’appel de l’op...

Le président du Front populaire ivoirien (FPI), l’un des quatre candidats à l’élection présidentielle d’oc...