Mali : En pleine crise, le fils du président malien se défend pas mal face à des vidéos privées

Un climat très controversé pour son père et le Mali, le fils du président malien s’est défendu jeudi dernier de s’amuser aux frais de ses compatriotes après la diffusion de vidéos privées publiées dans un climat de vive contestation contre le pouvoir et le montrant prenant du bon temps en dehors du pays à une date non précisée.

« Des esprits mal intentionnés veulent me mêler à une cérémonie privée organisée à l’étranger par des amis où je n’ai fait qu’une très brève apparition et dont je n’étais chargé ni du menu ni de la liste des invités », écrit Karim Keïta, fils d’Ibrahim Boubacar Keïta, et lui-même réputé comme un puissant personnage au Mali.

« Ce déplacement à titre privé n’a évidemment pas coûté le moindre centime au contribuable », dit-il. « Mon engagement pour le Mali et le peuple malien demeure entier », assure Karim Keïta, président de la commission de la Défense du parlement. Des vidéos circulant largement sur les réseaux sociaux le montrent visiblement de très bonne humeur au milieu d’une fête joyeuse ou sur un yacht de luxe en compagnie d’amis consommant des boissons.

Les vidéos ne permettent guère de dire quand et où elles ont été filmées. On ignore qui les a diffusées. Un proche de Karim Keïta a indiqué sous le couvert de l’anonymat que celui-ci se réservait de porter plainte parce que d’autres images également diffusées jeudi étaient fausses.

Ces vidéos se sont retrouvées sur les réseaux sociaux alors que le pouvoir malien fait face à une contestation qui préoccupe les alliés du Mali, inquiets de son potentiel déstabilisateur dans un pays combattant le jihadisme et confronté à une série de graves défis. Karim Keïta a été l’une des cibles de la protestation lors de deux manifestations au cours desquelles des dizaines de milliers de Maliens ont réclamé la démission de son père IBK en juin dernier.

Afp

Lire aussi

Mali-France : président Bah N’Daw reçoit Joël Meyer ambassadeur français...

Le Chef de l’État, président de la transition Bah N’Daw a reçu ce 29 septembre 2020, Joël Meyer, Ambassa...

Éviter le chao en République de Guinée, Organisations de la Société Civile appelle sur la situa...

Ce mardi 29 septembre 2020, des Organisations de la Société Civile et Mouvements Citoyens de la sous région Ouest-Afr...

Mali : Moussa Traoré, Modibo Keïta et l’État de droit, Tiébilé Dramé dresse l’état des li...

L’ancien ministre malien des Affaires étrangères, emprisonné plusieurs fois comme leader estudiantin et syndicalist...

Les craintes du Collectif pour la transition en Guinée...

Au cours d’un colloque à Paris ce lundi, le Collectif pour la transition en Guinée a réitéré son opposition à un...