Mali : en rencontrant la milice Dan na à Mopti, le PM, Boubou Cissé confirme le double jeu de l’État

Mali, Dan na ambassagou, PM Boubou Cissé,

La semaine dernière, le premier ministre, Boubou CISSE était dans a région de Mopti où il a rencontré les communautés martyres du centre. Lors de cette visite « Boubou » avait rencontré aussi la milice Dan na Ambassagou dont la dissolution a pourtant été annoncée par le gouvernement malien au mois de mars dernier.

Le premier ministre malien, Boubou Cissé était dans le centre du Mali où il a passé cinq jours auprès des communautés de Mopti qui vivent des violences inter communautaire qui ont coûté la vie à moins 300 personnes depuis le début de l’année.  L’un des faits les plus marquants de cette visite a été l’accueil triomphal réservé au premier ministre par les miliciens de Dan na donné pourtant dissouts le gouvernement. Il y a eu aussi cette poignée de main avec le sourire entre le Youssouf TOLOBA, chef d’état-major de Dan An Ambassagou et le premier ministre Boubou Cissé. Ce geste vient de confirmer ce que pensaient les victimes peules des massacres de Ogossagou et de Koulougon.

« Pas question de désarmer »

Malgré l’annonce au lendemain du massacre de Ogossagou qui a fait officiellement 157 morts, le 23 mars 2019, il n’y aura pas de dissolution de la milice d’auto-défense dogon, dénommée Dan Na Ambassagou « car elle travail main dans la main avec l’État », disait Abdoul Aziz Dicko, président de Tabital Pulaaku.

«Depuis un certain temps, l’Association Dan Na Ambassagou s’est écartée de ses objectifs initiaux, en dépit des mises en garde répétées des autorités administratives locales», avait indiqué le gouvernement dans son communiqué qui dissout la milice au lendemain du massacre de Ogossagou au mois de mars dernier.

Dan Na Ambassagou, qui a toujours protesté contre cette dissolution, affirmant que son désarmement est conditionné au retour de l’administration et de l’armée sur toute l’étendue du territoire ‘’du pays Dogon’’.

« Pas question de désarmer les chasseurs par force », avait rétorqué le chef d’état-major de Dan An Ambassagou dans un message sonore. « Je parle au nom des chasseurs d’ici : Tenenkou, Youwarou, Djenné, Douentza, Koro, Bankass, Bandiagara… Nous allons sauver la dignité de notre pays sauf si nous mourons », dit-il dans son message vocal en Bamanankan avant de réitérer son opposition à la décision du Gouvernement concernant la dissolution de son mouvement.

Dan Na Ambassagou reste maître

Même la menace du Président IBK lors sa visite à Sobane Da qui a soutenu que l’État procédera de gré ou de force au désarmement de toutes les milices, n’ont pas suffi à dissuader Dan Na Ambassagou.  ‘’L’État procédera immédiatement au désarmement de tous ceux qui détiennent illégalement des armes, celui qui refusera sera sanctionné sévèrement’’, a expliqué le Président IBK.

Dan Na Ambassagou reste maître du jeu dans la zone, en témoigne l’accueil des grands jours réservé par ses milices au PM et même la chaleureuse poignée de main entre le chef d’état-major Toloba et le chef du gouvernement.

Pour rappel, la délégation mixte conduite par le Premier ministre avait plusieurs objectifs de travail. Il s’agissait dans un premier temps de parer à l’urgence humanitaire qui est la conséquence directe de la crise sécuritaire.

Par ailleurs, la visite devrait accélérer le renforcement du dispositif sécuritaire, ainsi que le déploiement de l’administration pour améliorer l’accès aux services sociaux de base des populations de cette région. De plus, la présence des membres du Gouvernement ainsi que des notabilités favorisera le dialogue inclusif indispensable à la restauration du vivre ensemble et de la paix dans les régions du Centre, en particulier, et au Mali, en général.

Nord sud journal avec Info-matin

 

 

Lire aussi

Niger : le gouvernement interdit toute réexportation du riz entré sur son territoire...

Le Niger vient d’interdire « strictement » toute réexportation du riz entré sur le territoire national, ...

Mali: Après l’Imam Mahmoud Dicko, la plateforme anticorruption salue l’action récente ...

L’opération « mains propres » de la justice déclenchée au Mali la semaine dernière se poursuit. Après l&r...

Mali : les TDR du dialogue national inclusif validés mais sur fond de divergences...

Les termes de référence du dialogue national inclusif ont été validés ce lundi 16 septembre 2019 à Bamako. Les org...

Mali : le juge islamique, Houka Houka Ag Alhousseini plaide pour un débat entre les religieux afin ...

À Bamako depuis plus d’une semaine, le juge islamique de Tombouctou, Houka Houka Ag Alhousseini a rencontré plusieur...