Mali : face à la contestation, IBK ouvre la porte à un gouvernement d’union

Le président du Mali Ibrahim Boubacar Keïta a annoncé mardi des discussions pour la formation d’un gouvernement d’union nationale, dans un souci d’apaisement face à une contestation grandissante contre sa personne.

Ce 16 juin, au palais de la culture, le président malien, Ibrahim Boubacar Keita a annoncé aux forces vives de la nation l’application de l’article 39 pour rendre effectif le salaire des enseignants et la formation d’un gouvernement d’union nationale.

Lors de cette cérémonie, IBK a annoncé qu’il entamera des consultations au sujet de l’assemblée nationale mais n’a pas mentionné la coure constitutionnelle dont la dissolution est aussi demandée par les contestataires, rassemblés dans le Mouvement du 5 juin.

Pour sa part, le M5 RFP affirme dans un communiqué de presse le maintien de sa manifestation prévu le 5 juin prochain pour demander la démission du président IBK.

Lire aussi

Niger : trafic international de drogue, deux réseaux dans les mailles de l’OCRTIS...

Deux réseaux de trafic international de « drogue à haut risque » ont été interpellés par l’Office cen...

Mali : Imam Mahmoud Dicko, «Nous avons renoncé à la démission d’IBK, nous n’avons rien eu en...

Le Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) a tenu, hier 8 juillet dans la soirée, une co...

Afrique : le Maroc, premier producteur de cannabis dans le monde...

Un rapport de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) classe le Maroc en tête des pays produc...

Mali: discours à la nation du président IBK « la Cour constitutionnelle sera remembrée et mise...

Maliennes, Maliens, Respectés hôtes du Mali, Comme moi, vous avez tous noté les actes de contestation portés par une...