Mali : face à la contestation, IBK ouvre la porte à un gouvernement d’union

Le président du Mali Ibrahim Boubacar Keïta a annoncé mardi des discussions pour la formation d’un gouvernement d’union nationale, dans un souci d’apaisement face à une contestation grandissante contre sa personne.

Ce 16 juin, au palais de la culture, le président malien, Ibrahim Boubacar Keita a annoncé aux forces vives de la nation l’application de l’article 39 pour rendre effectif le salaire des enseignants et la formation d’un gouvernement d’union nationale.

Lors de cette cérémonie, IBK a annoncé qu’il entamera des consultations au sujet de l’assemblée nationale mais n’a pas mentionné la coure constitutionnelle dont la dissolution est aussi demandée par les contestataires, rassemblés dans le Mouvement du 5 juin.

Pour sa part, le M5 RFP affirme dans un communiqué de presse le maintien de sa manifestation prévu le 5 juin prochain pour demander la démission du président IBK.

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...