Mali : familles et compagnons d’armes rendent un dernier hommage au 2 pilotes morts dans le crash de leur avion à Sévaré

hommages aux pilotes Maiga et Traore

La base de l’armée de l’Air 101 de Bamako a servi de cadre pour rendre un dernier hommage aux deux pilotes de l’armée de l’air du Mali morts dans le crash de leur avion le 7 avril dernier. Une cérémonie plein d’émotions.

L’émotion était vive quand les soldats, les promotionnels des defunts ont ramené les corps des deux pilotes du Super Tucano TZ-04C dans les cercueils couverts du drapeau national pour la cérémonie d’hommage, ce 9 mars 2020 dans l’intérieure du camp Base 101 de l’armée de l’air à Bamako. Étaient présents à cette cérémonie, les familles des deux pilotes, les promotionnels des défunts, le président malien Ibrahim Boubacar Keita, le premier ministre Boubou Cissé, le ministre de la défense, général Dahirou Dembélé, le ministre de la sécurité intérieur, général Salif Traoré, le chef d’État-major général des armées, général Abdoulaye Coulibaly.

La cérémonie d’hommage au capitaine Moussa Maiga, 31 ans, et au sous-lieutenant Mamadou Traoré, 25 ans, était courte, mais remplie d’émotion. Le commandant de base de l’armée de l’air à Sévaré, lieutenant-colonel Drissa Koné a prononcé l’oraison funèbre de deux pilote décédés le 7 avril dernier à Sévaré dans le crash de leur avion. « Ces valeurs dignes fils du pays ont été félicités à plusieurs reprises pour leurs opérations réussies à Dinagourou, Mondoro, Boulikessi… ils ont donné leur vie pour leur pays », avait dit le lieutenant-colonel, Drissa Koné, qui pilotait lui même le second Super Tucano et dirigeait la patrouille avant le crash du Super Tucano TZ-04C. Dans l’assistance, les familles des défunts sont divisées entre fierté et tristesse.

« La vie est ainsi faite, mon fils a intégré l’armée pour aider son pays, aujourd’hui il n’est plus là, je suis triste pour cela, mais je suis aussi soulagé par l’hommage qui lui a été rendu par les plus hautes autorités de l’État », expliquait à Nord sud journal, Monsieur Maiga, le père du commandant Mousa Maiga. Le représentant de la famille du sous-lieutenant Mamadou Traoré ne cache pas sa tristesse. « Mamadou Traoré était le ciment de la famille, il arrive toujours à concilier les membres de la famille et aujourd’hui il est mort dans un accident bizarre, nous voulons savoir ce qui s’est passé », dit pour sa part Mahmoud Touré, membre de la famille du sous-lieutenant Mamadou Traoré.

Il faut rappeler qu’une enquête est ouverte pour déterminer les causes du crash du Super Tucano TZ-04C de l’armée de l’air malienne, le 7 avril dernier à Sevaré alors que les deux pilotes revenaient d’une mission à Tombouctou. Les conclusions de cette enquête est attendu par tout le Mali.

Lire aussi

Plusieurs détenues violées à la prison de Lubumbashi en RDC, les MSF examinent les victimes...

En République démocratique du Congo, l’organisation Médecins sans frontières (MSF) organise à partir de ce 3 ...

Mali : La jeunesse de Gao en proie facile pour les terroristes...

La transition changera-t-elle quelque chose pour Gao ? Frustrée, la jeunesse de Gao s’exprime. Dans le nord ...

Mali : arrêt des activités illicites d’un faux militaire et 2 de ses complices...

Le vrai faux militaire aux arrêts. Peu de temps avant cette opération à succès des hommes du 3è Arrondissement, ceu...

Mali : Tensions croissantes du climat social, le parti YELEMA interpelle…...

Après avoir exprimé, à travers un communiqué en date du 1er décembre, ses inquiétudes sur les vives tensions socia...