Mali : faut-il négocier avec les jihadistes ?

Dans un entretien accordé à RFI et France 24, lundi 10 février 2020, le chef de l’État malien, Ibrahim Boubacar Keïta a confirmé l’existence d’un dialogue avec les principaux chefs djihadistes de son pays.

Ce changement de stratégie pourrait être un tournant majeur dans la guerre menée au Sahel depuis huit années qui, malgré l’intervention militaire française, semble sans issue.

Comment expliquer que les forces armées ne soient pas parvenues à endiguer l’insécurité ? Comment répondre aux inquiétudes et à l’impatience d’une partie du peuple malien ? Doit-on parler avec les jihadistes tout en luttant contre le terrorisme ?

Rfi

Lire aussi

Mali: les banques resteront fermées ce lundi...

L’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers (APBEF-Mali) a annoncé ce dimanche, 12 juillet...

Mali: 11 morts et 124 blessés dans des affrontements entre policiers et manifestants anti pouvoir...

Au Mali, les manifestations anti pouvoir se poursuivent à Bamako et le bilan s’alourdit, alors que certains parti...
Tiébilé Dramé, Dilague, Terroristes, Amadou Kouffa, Iyad Ag Ghaly, Mali,

Mali: le Parena de Tiébilé Dramé « déplore » l’utilisation des forces anti terroristes...

DÉCLARATION DU PARENA SUR LA CRISE POLITIQUETrès inquiet de la dégradation de la situation politique, le PARENA expri...

Mali: un parti politique de la majorité demande la démission du premier ministre Dr Boubou Cissé...

COMMUNIQUELa Convergence pour le Développement du Mali «CODEM» est profondément préoccupée, par la situation socio...