Mali: FLSL et IUT : Les professeurs en grève de 48 heures à partir du 18 novembre 2019

Après la journée de solidarité des syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2019, les professeurs des facultés de Lettres, des Langues et des Sciences du Langage (FLSL) et ceux de l’Institut Universitaire de Technologie (IUT) Mali s’apprêtent à observer une grève de 48h à partir du lundi 18 novembre 2019.

Les problèmes au sein de l’espace universitaire malien ne prennent jamais fin. Pour cause, les négligences d’hier deviennent les problèmes d’aujourd’hui. Des risques de perturbations planent sur l’année universitaire 2019-2020.

Mercredi 30 octobre 2019, les comités SNESUP de la Faculté des Lettres, des Langues et des Sciences du Langage (FLSL) et de l’Institut Universitaire de Technologie (IUT) ont déposé, sur la table du ministre du Dialogue social, du Travail et de la Fonction publique, un préavis de grève de 48H.

Comme motif, les syndicats exigent le paiement immédiat des heures supplémentaires du premier semestre de l’année universitaire 2018-2019 pour la Faculté des Lettres, Langues et des Sciences du Langage (FLSL) ; le paiement immédiat des frais liés aux tâches d’examens de l’année universitaire 2017-2018 pour la Faculté des Lettres et des Sciences du Langage ; le paiement des heures supplémentaires des premier et deuxième semestres de l’année universitaire 2018-2019 pour l’Institut Universitaire de Technologie (IUT). Le comité syndical demande également le paiement immédiat des frais liés aux tâches d’examen de l’année universitaire 2018-2019 pour l’UT. Outre tous ceux-ci, les syndicats réclament également l’attribution de prime équivalente à 20% du salaire brut des enseignants et au personnel technique et administratif des structures de l’ULSHB. Enfin, le comité SNESUP de la Faculté des Lettres, des Langues et des Sciences du Langage (FLSL) et de l’Institut Universitaire de Technologie (IUT) donne aux autorités maliennes en charge de l’éducation jusqu’à janvier 2020 pour mettre à la disposition des travailleurs du pôle universitaire de Kabala des navettes.

Notons que le plus grand défaut des autorités maliennes reste la négligence des points retenus lors des négociations avec les syndicats de différentes corporations. En effet, le comité SNESUP de la Faculté des Lettres, des Langues et des Sciences du Langage (FLSL) et de l’Institut Universitaire de Technologie (IUT) rappelle, dans sa lettre adressée au ministre, les doléances que les travailleurs ont exprimées lors de l’assemblée générale du comité. Une assemblée qui a eu lieu le 21 octobre 2019 à Kabala. Ce n’est pas tout, il fait également état du Procès-verbal de conciliation du 11 septembre 2018. En plus de tous ceux-ci, le comité évoque aussi le contenu du cahier de doléances commun aux comités Snesup / FLSL-IUT/FSHSE. Un cahier qui a été déposé le lundi 20 août 2018 auprès du Rectorat de l’ULSHB.

Journal le Pays

Lire aussi

Crise Mali-Côte d’Ivoire: Ibrahima Diawara, président de Maliens Tout Court appelle à l’a...

Je suis Malien, je suis fier de l’être! Je suis un Malien tout court qui défendra de toutes ses forces son pays et l...

Présidence du CNPM: Diadié Sankaré a-t-il perdu la tête ?...

Considérée comme la solution à tous les problèmes du CNPM, mais voilà que l’Assemblée générale du 13 août der...

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...