Mali: FLSL et IUT : Les professeurs en grève de 48 heures à partir du 18 novembre 2019

Après la journée de solidarité des syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2019, les professeurs des facultés de Lettres, des Langues et des Sciences du Langage (FLSL) et ceux de l’Institut Universitaire de Technologie (IUT) Mali s’apprêtent à observer une grève de 48h à partir du lundi 18 novembre 2019.

Les problèmes au sein de l’espace universitaire malien ne prennent jamais fin. Pour cause, les négligences d’hier deviennent les problèmes d’aujourd’hui. Des risques de perturbations planent sur l’année universitaire 2019-2020.

Mercredi 30 octobre 2019, les comités SNESUP de la Faculté des Lettres, des Langues et des Sciences du Langage (FLSL) et de l’Institut Universitaire de Technologie (IUT) ont déposé, sur la table du ministre du Dialogue social, du Travail et de la Fonction publique, un préavis de grève de 48H.

Comme motif, les syndicats exigent le paiement immédiat des heures supplémentaires du premier semestre de l’année universitaire 2018-2019 pour la Faculté des Lettres, Langues et des Sciences du Langage (FLSL) ; le paiement immédiat des frais liés aux tâches d’examens de l’année universitaire 2017-2018 pour la Faculté des Lettres et des Sciences du Langage ; le paiement des heures supplémentaires des premier et deuxième semestres de l’année universitaire 2018-2019 pour l’Institut Universitaire de Technologie (IUT). Le comité syndical demande également le paiement immédiat des frais liés aux tâches d’examen de l’année universitaire 2018-2019 pour l’UT. Outre tous ceux-ci, les syndicats réclament également l’attribution de prime équivalente à 20% du salaire brut des enseignants et au personnel technique et administratif des structures de l’ULSHB. Enfin, le comité SNESUP de la Faculté des Lettres, des Langues et des Sciences du Langage (FLSL) et de l’Institut Universitaire de Technologie (IUT) donne aux autorités maliennes en charge de l’éducation jusqu’à janvier 2020 pour mettre à la disposition des travailleurs du pôle universitaire de Kabala des navettes.

Notons que le plus grand défaut des autorités maliennes reste la négligence des points retenus lors des négociations avec les syndicats de différentes corporations. En effet, le comité SNESUP de la Faculté des Lettres, des Langues et des Sciences du Langage (FLSL) et de l’Institut Universitaire de Technologie (IUT) rappelle, dans sa lettre adressée au ministre, les doléances que les travailleurs ont exprimées lors de l’assemblée générale du comité. Une assemblée qui a eu lieu le 21 octobre 2019 à Kabala. Ce n’est pas tout, il fait également état du Procès-verbal de conciliation du 11 septembre 2018. En plus de tous ceux-ci, le comité évoque aussi le contenu du cahier de doléances commun aux comités Snesup / FLSL-IUT/FSHSE. Un cahier qui a été déposé le lundi 20 août 2018 auprès du Rectorat de l’ULSHB.

Journal le Pays

Lire aussi

Les craintes du Collectif pour la transition en Guinée...

Au cours d’un colloque à Paris ce lundi, le Collectif pour la transition en Guinée a réitéré son opposition à un...

Présidentielles au Niger: l’union européenne débloque une somme de 4,5 millions d’euros...

L’Union européenne a signé le jeudi 24 septembre avec le Niger, une convention de financement pour la mise en œuvre...

Burkina : un homme abattu à sa sortie de banque...

Un client d’une  banque de la place à Ouagadougou de nationalité étrangère a été tué par balle hier 28 sep...

Burkina-Faso : 6 agresseurs des femmes mis aux arrêts par la Police Nationale...

Agressions suivies de viols dans certains quartiers de la ville Ouagadougou. La Police Nationale de Ouagadougou vient de...