Mali: FSHSE, les résultats des examens pris en otage, l’AEEM lance un ultimatum

Le comité de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM) de la Faculté des sciences humaines et  des sciences de l’éducation (FSHSE) lance un ultimatum au rectorat pour la publication des résultats des examens de fin d’année pris en otage par les enseignants.

Les résultats des examens de fin d’année sont pris en otage depuis octobre 2018 par les enseignants de la faculté des sciences humaines et  des sciences de l’éducation (FSHSE) en grève illimitée.  Pour réclamer la publication des résultats des examens de fin d’année, le comité AEEM projetait une marche pacifique, le lundi dernier. Heureusement,  les responsables du rectorat de Bamako sont intervenus en demandant au comité AEEM  d’observer un moratoire de dix jours. Toutefois, l’AEEM menace de reprendre les hostilités si les résultats ne seront pas publier dans le délai convenu.

« Le rectorat nous invite d’observer un délai de 10 jours afin de lui permettre de rendre disponibles les résultats. Nous resterons vigilants pour le respect de l’engagement du rectorat. Nous resterons ferme, car nous ne voulons pas être des victimes de cette grève qui ne concerne que les enseignants et l’administration », martèle un membre du comité AEEM.

 

Indicateur du renouveau

Lire aussi

Burkina : au moins 5 soldats tués dans une embuscade dans le Nord-Ouest...

Au moins cinq soldats burkinabè ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi dans une embuscade dans le nord-ouest...

Mali : Après le départ d’une partie des populations de Tombouctou, une crise humanitaire poi...

Suite au déplacement des populations de la ville de Tombouctou de peur d’un affrontement entre groupes armés et ...

Mali: pourquoi le Niger accuse des membres du HCUA de complicité avec les terroristes ?...

Selon des informations recueillies par RFI, des personnalités de Kidal, dans le nord du Mali, seraient impliquées dire...

Mali : ce qui s’est « vraiment » passé à Niono et qui a fait 2 morts et plus de 20 blessés...

La ville de Niono, dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent le 19 septembre 2019. Des jeunes sur...