Mali : gestion de la tension sociopolitique, la majorité présidentielle divisée

La crise socio-politique que traverse notre pays, depuis le rassemblement du 5 juin 2020, crée des divergences au sein de la majorité présidentielle qui risque de fragiliser davantage la position du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita.

Le Rassemblement du 5 juin 2020 organisé par  la coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’imam Mohamoud Dicko (CMAS), le front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD) et le mouvement Espoir Mali Koura pour dénoncer la mauvaise gouvernance et demander la démission du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita a plongé notre pays dans une crise socio-politique, dont la résolution provoque une division au sein de la plateforme Ensemble pour le Mali (EPM) qui regroupe les partis politiques de la majorité présidentielle. La majorité présidentielle  est aujourd’hui divisée entre les partisans de la manière forte et ceux du dialogue.

Le premier groupe, composé de Hadi Niangadou, Karim Kéita, Moussa Timbiné et autres, a lancé, le mardi 16 juin 2020, un nouveau regroupement, la Convergence des forces patriotiques alors que les autres Tiéman Hubert Coulibaly, Soumeylou Boubèye Maiga ainsi que des cadres du RPM sont favorables à la dissolution de l’Assemblée nationale ou tout au moins la reprise des législatives dans les localités à problèmes et  celle de la Cour constitutionnelle. « Je pense en particulier que le Président de la République doit l’un à l’autre, utiliser les articles 42 (dissolution de l’Assemblée nationale Ndlr) et 50 (les pouvoirs exceptionnels Ndlr) de la constitution. Et décider de consacrer une partie du reste de son mandat à la mise en œuvre des réformes qui ont été lors du dialogue national inclusif (DNI) qui a été un grand moment de consensus », a souhaité l’ex-PM Soumeylou Boubèye Maiga dans une interview accordée au quotidien national L’Essor.

Cette divergence entre les membres de la majorité présidentielle affaiblit davantage la position du Président de la République face au M-5 CFR qui prévoit un grand rassemblement  aujourd’hui.

La Priorité

Lire aussi

Mali : Moussa Traoré, Modibo Keïta et l’État de droit, Tiébilé Dramé dresse l’état des li...

L’ancien ministre malien des Affaires étrangères, emprisonné plusieurs fois comme leader estudiantin et syndicalist...

Les craintes du Collectif pour la transition en Guinée...

Au cours d’un colloque à Paris ce lundi, le Collectif pour la transition en Guinée a réitéré son opposition à un...

Présidentielles au Niger: l’union européenne débloque une somme de 4,5 millions d’euros...

L’Union européenne a signé le jeudi 24 septembre avec le Niger, une convention de financement pour la mise en œuvre...

Burkina : un homme abattu à sa sortie de banque...

Un client d’une  banque de la place à Ouagadougou de nationalité étrangère a été tué par balle hier 28 sep...