Mali : huit membres de l’État islamique au Grand Sahara ont été tués le 17 octobre par des commandos français

Repérés par un groupe armé terroriste dans le Liptako, les soldats français sont parvenus à prendre le dessus. Huit membres de l’État islamique au grand Sahara (EIGS) ont été tués le 17 octobre par des commandos de l’opération française Barkhane, au Mali, a appris franceinfo ce jeudi 24 octobre auprès de l’état-major des armées.
Des Mirages 2000 et des hélicoptères Tigre en appui

Les soldats français avaient été initialement repérés par un groupe armé terroriste dans la région du Liptako, à 300 km au sud de Gao où se situe la base militaire française. Mais les soldats français, appuyés par des Mirages 2000 et des hélicoptères Tigre, ont réussi à surprendre les combattants de l’EIGS. Des armes et des motos ont notamment été récupérées au cours de cette opération, précise l’état-major des armées.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires L’effort dans le Liptako a débuté au Mali en novembre 2017.

Lire aussi

Mali Berabich Tombouctou Taoudeni

Mali: Le Conseil Supérieur des Chefs BERABICH et Alliés engagés pour la stabilité sociale...

Poser le bon diagnostic et trouver des solutions porteuses à  la trilogie la paix, sécurité et développement, t...
Mali Indonésie

Mali-Indonésie: L’ambassadeur Wahyudin a présenté sa lettre de créances au Président de la tr...

L’axe Bamako- Jakarta nouvellement baptisée  » Nusantara » se bonifie. L’ambassadeur de l’Indonésie ...
Mali coton Diazon Ibrahima Diawara

Mali : le rendement record de 3 tonnes de coton à l’hectare de la société Diazon...

Alors que la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) doit annoncer la quantité de sa récolte cot...

Mali : 136 exploitants des mines illégaux interpellés...

Les autorités maliennes ont arrêté 136 personnes exerçant illégalement dans les mines. Ils sont désormais à la di...