Mali : IBK à propos de l’enlèvement du chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a exprimé son indignation dimanche au sujet de l’enlèvement du chef de file de l’opposition dont on est sans nouvelles depuis le milieu de la semaine. « Nous ne ménagerons aucun effort pour obtenir sa libération ».

Soumaïla Cissé a été enlevé mercredi après midi après l’attaque de son convoi alors qu’il faisait campagne dans son fief électoral de Niafunké, près de Tombouctou. Son garde du corps a été tué dans l’attaque.

IBK a assuré que tout est fait pour soustraire le chef de l’URD (Union pour la République et la Démocratie) des mains de ses ravisseurs non encore officiellement identifiés.

« Nous ne ménagerons aucun effort pour obtenir sa libération », a-t-il affirmé, après avoir effectué son devoir civique dans le cadre de ces élections législatives maintenues malgré un contexte sécuritaire et sanitaire difficile avec des cas de Coronavirus dans le pays.

Le président IBK a par ailleurs salué « la maturité » du parti de Soumaïla Cissé qui a maintenu sa participation en dépit de l’enlèvement de son chef.

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...