Mali : IBK à propos de l’enlèvement du chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a exprimé son indignation dimanche au sujet de l’enlèvement du chef de file de l’opposition dont on est sans nouvelles depuis le milieu de la semaine. « Nous ne ménagerons aucun effort pour obtenir sa libération ».

Soumaïla Cissé a été enlevé mercredi après midi après l’attaque de son convoi alors qu’il faisait campagne dans son fief électoral de Niafunké, près de Tombouctou. Son garde du corps a été tué dans l’attaque.

IBK a assuré que tout est fait pour soustraire le chef de l’URD (Union pour la République et la Démocratie) des mains de ses ravisseurs non encore officiellement identifiés.

« Nous ne ménagerons aucun effort pour obtenir sa libération », a-t-il affirmé, après avoir effectué son devoir civique dans le cadre de ces élections législatives maintenues malgré un contexte sécuritaire et sanitaire difficile avec des cas de Coronavirus dans le pays.

Le président IBK a par ailleurs salué « la maturité » du parti de Soumaïla Cissé qui a maintenu sa participation en dépit de l’enlèvement de son chef.

Lire aussi

Le Mali rend un dernier hommage à l’ancien président Moussa Traoré...

Les obsèques de l’ancien président du Mali qui s’est éteint mardi ont eu lieu ce vendredi 18 septembre. Mouss...

Situation en Libye: rencontre entre responsables russes et turques...

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu, a affirmé ce mercredi que son pays et la Russie s’appr...

Guinée: la campagne pour la présidentielle du 18 octobre est lancée...

Le président Alpha Condé a publié jeudi soir un décret annonçant le démarrage de la campagne électorale en vue de...

Niger: le groupe État Islamique revendique l’attaque de Kouré...

Le groupe EI, État Islamique vient de revendiquer l’assassinat des huit humanitaires dans le parc animalier de Kouré...