Mali : Interdiction de manifestations sur certains espaces sensibles de Bamako

Des partisans de l'opposant malien Soumaïla Cissé, battu à la présidentielle, manifestent dans Bamako, 1er septembre 2018. © ANNIE RISEMBERG / AFP

Le 4 décembre 2018, le gouverneur du district de Bamako a pris un arrêté interdisant toutes les manifestations, réunions publiques, meetings, etc., sur certains lieux et zones dits sensibles du district de Bamako.

Les espaces concernés par ledit arrêté sont notamment la Résidence du président de la République et ses environs immédiats, les sièges des institutions de la République, les ministères situés en dehors de la cité ministérielle, le Gouvernorat, la Mairie, la place de la Liberté, le Grand marché, la Bourse du Travail, Hamdallaye ACI 2000, le centre commercial, le marché de Médine, les accès des ponts.

Tous les itinéraires menant à ces espaces sont concernés par cet arrêté N°057/GDB.CAB du gouverneur du District. Comme raison invoquée pour l’adoption de cet arrêté, le gouverneur explique que c’est en raison de l’état d’urgence et de la sécurité des personnes et des biens. L’adoption de cet arrêté ne serait-elle pas plutôt une manière d’éviter les différentes grandes marches prévues ? En tout cas, l’état d’urgence n’arrive pas encore à éviter les cortèges de mariages en République du Mali. Alors, pourquoi vouloir éviter les manifestations républicaines ?

Le pays

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...