Mali : Interdiction de manifestations sur certains espaces sensibles de Bamako

Des partisans de l'opposant malien Soumaïla Cissé, battu à la présidentielle, manifestent dans Bamako, 1er septembre 2018. © ANNIE RISEMBERG / AFP

Le 4 décembre 2018, le gouverneur du district de Bamako a pris un arrêté interdisant toutes les manifestations, réunions publiques, meetings, etc., sur certains lieux et zones dits sensibles du district de Bamako.

Les espaces concernés par ledit arrêté sont notamment la Résidence du président de la République et ses environs immédiats, les sièges des institutions de la République, les ministères situés en dehors de la cité ministérielle, le Gouvernorat, la Mairie, la place de la Liberté, le Grand marché, la Bourse du Travail, Hamdallaye ACI 2000, le centre commercial, le marché de Médine, les accès des ponts.

Tous les itinéraires menant à ces espaces sont concernés par cet arrêté N°057/GDB.CAB du gouverneur du District. Comme raison invoquée pour l’adoption de cet arrêté, le gouverneur explique que c’est en raison de l’état d’urgence et de la sécurité des personnes et des biens. L’adoption de cet arrêté ne serait-elle pas plutôt une manière d’éviter les différentes grandes marches prévues ? En tout cas, l’état d’urgence n’arrive pas encore à éviter les cortèges de mariages en République du Mali. Alors, pourquoi vouloir éviter les manifestations républicaines ?

Le pays

Lire aussi

Mali : le pays compte plus de 346 fabricants d’armes à feu...

Au Mali, les armes de fabrication locale sont très répandues. Il existe dans notre pays, plus de 346 artisans fabric...

Mali : le président du Haut conseil Islamique, Ousmane Madani va demander des explications à la M...

En conférence de presse, le dimanche 16 juin 2019, le président du Haut conseil islamique du Mali (HCIM), Cherif Ousma...
Opération, Barkhane, FAMAS, Gao, Gossi,Mali,

Mali : Ménaka, 20 terroristes neutralisés par des FAMAs et Barkhane....

Nos Famas et les forces Barkhane auraient neutralisé plus de 20 terroristes dans la région de Ménaka. C’était au c...

Mali : Mamadou S. Coulibaly: «Notre économie va pâtir de la situation sécuritaire mais sera ga...

Au centre du pays, le secteur privé ne pourra se projeter tant que l’Etat n’aura pas rétabli la sécurité et red...