Mali : Issa Kaou N’Djim, « En réalité, ils veulent faire un coup d’État, créer une situation de chaos pour…»

Le coordinateur de la CMAS Issa Kaou N’Djim, à propos de la grève de L’UNTM affirme que « en réalité, ils veulent faire un coup d’État, créer une situation de chaos pour retourner les populations contre les militaires », selon lui.

Dans le cadre de ses  actions de sensibilisation, le  mouvement  ‘’Appel Citoyen pour la Réussite de la Transition « Faso Ka Wélé », a tenu une Assemblée  générale, le samedi dernier.  Le coordinateur de la CMAS Issa Kaou N’DJIM  et les autres acteurs impliqués dans le processus ont examiné  certains points   pour la  réussite de la Transition.  À la fin de la rencontre, il s’est confié aux médias à propos de la grève de l’UNTM, a relevé Nouvel Horizon.

Selon la même source, parlant d’abord de la rencontre du jour, Issa Kaou N’Djim a indiqué que son objectif vise à accentuer  l’information et la sensibilisation : « Nous estimons que tout devient urgent. Aujourd’hui il faut s’inscrire dans une dynamique patriotique  et responsable pour soutenir la réussite de la transition par des moyens politique, social et surtout aussi des actions fortes républicaines ». Pour cela, Issa Kaou N’Djim priorise la formation sur   les enjeux de la Transition  car selon lui, « des politiciens déguisés en syndicalistes veulent créer une situation de chaos dans notre pays. Tout le monde sait que ces grèves sauvages irresponsables menées par la centrale syndicale de l’UNTM montrent qu’ils ne sont pas des grands patriotes », a martelé Issa Kaou N’Djim. 

De l’avis du coordinateur de la CMAS, ils allaient avoir pour souci de solidarité s’ils étaient des patriotes de  mettre en différé  leur grève.  Ils devraient dire : « certes, nous avons des revendications, le pays est dans un moment difficile. Nous prenons actes de ces difficultés. Nous exigeons que le chronogramme de la transition soit respecté et qu’une fois que les députés sont élus, en ce moment il y a un régime démocratique. En ce moment les syndicalistes pourront demander la satisfaction de leurs revendications. S’ils avaient dit que nous avons des revendications, nous attendons seulement que le mémorandum  une fois que les nouvelles institutions seront installées. Le peuple comprendra qu’ils ont différé leurs revendications Mais nous avons compris que ce sont  des politiciens déguisés qui veulent vraiment faire diversion parce que beaucoup d’entre eux ont des dossiers sales contre eux ».

De la conviction de Issa Kaou N’Djim, les politiciens essayent de manipuler la base syndicale pour insister à un déséquilibre de la transition enfin de créer une situation de chaos pour retourner les populations contre les militaires.

Lire aussi

CHRONIQUE DU MALI – LE SAHEL : Dans les liens de la folie meurtrière...

Le président tchadien, Idriss Déby Itno, a été tué ce mardi 20 avril 2021. Sa mort n’est pas un fait isolé dans ...

RAMADAN ET BIENFAISANCE : L’importance du mécénat, selon l’imam Cheick Hamahoullah Sow !...

« L’aumône purifie le jeûne des jeûneurs et efface les péchés. C’est un moyen pour avoir facilement accè...

TCHAD : Qui est Mahamat Idriss Déby, le nouvel homme fort du pays ?...

Itno fils prend la tête du pays après la mort du père. Mahamat Idriss Déby est un général de corps d’armée de s...

MALI : Trois jours de deuil national en hommage à Idriss Deby Itno...

Le président de la Transition, Bah N’Daw, a décrété ce mardi trois de jours deuil national, à compter du merc...