Mali : Jean-Yves Le Drian, “La France se tient aux côtés du peuple malien”

La France s’est exprimée sur le coup d’Etat du mardi 18 août au Mali. Dans un communiqué publié hier mercredi, le chef de la diplomatie, Jean-Yves Le Drian a déclaré que paris se tient au côté du peuple malien.

« La France a pris acte de l’annonce de la démission du président Ibrahim Boubacar Keïta. Elle appelle à sa libération immédiate ainsi que des membres du gouvernement actuellement retenus. La France se tient, comme elle l’a toujours fait, aux côtés du peuple malien. Elle s’est engagée, à la demande de ce pays, en poursuivant deux priorités : l’intérêt du peuple malien et la lutte contre le terrorisme », a écrit le chef de la diplomatie française.

Une déclaration de Paris qui ouvre le champ à plusieurs interprétations possibles. Alors qu’Emmanuel Macron avait condamné le coup d’Etat et appelé au rétablissement de l’ordre constitutionnel, le communiqué de la diplomatie vient désormais clarifier la position de la France.

Si Paris soutient le peuple malien et que ce peuple a salué le coup d’Etat contre IBK, la France ne pourrait ne pas prend acte de l’acte du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) dirigé par le colonel Assimi Goita.

Lire aussi

Mali Berabich Tombouctou Taoudeni

Mali: Le Conseil Supérieur des Chefs BERABICH et Alliés engagés pour la stabilité sociale...

Poser le bon diagnostic et trouver des solutions porteuses à  la trilogie la paix, sécurité et développement, t...
Mali Indonésie

Mali-Indonésie: L’ambassadeur Wahyudin a présenté sa lettre de créances au Président de la tr...

L’axe Bamako- Jakarta nouvellement baptisée  » Nusantara » se bonifie. L’ambassadeur de l’Indonésie ...
Mali coton Diazon Ibrahima Diawara

Mali : le rendement record de 3 tonnes de coton à l’hectare de la société Diazon...

Alors que la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) doit annoncer la quantité de sa récolte cot...

Mali : 136 exploitants des mines illégaux interpellés...

Les autorités maliennes ont arrêté 136 personnes exerçant illégalement dans les mines. Ils sont désormais à la di...