Mali : la BAD soutient trois projets à 9 milliards de francs CFA

La République du Mali et la Banque Africaine de Développement (BAD) ont signé hier en Cote d’Ivoire, des accords de financement en faveur de trois projet de développement pour le Mali.

L’autonomisation des femmes, des secteurs de l’électricité et de l’imagerie médicale, voici les trois projets pour lesquels la Banque Africaine de Développement (BAD) et le gouvernement malien ont signé hier à Abidjan des accords de financement d’un montant total de quelque neuf milliards de francs CFA, selon le site de la BAD.

2 000 emplois permanents prévus

Le premier projet, portant sur l’autonomisation des femmes dans la filière karité, bénéficie d’un premier prêt de 1,67 milliard de francs CFA du Fonds africain de développement et d’un second de 2,24 milliards FCFA du Fonds spécial du Nigéria. Ces prêts doivent permettre un accroissement des revenus des femmes dans les régions de Ségou, Sikasso, Kayes, Koulikoro (nord du Mali). Ils doivent également permettre aux coopératives de décupler leur chiffre d’affaires annuel. Quelque 2 000 emplois permanents et 40 000 temporaires devraient être créés.

Le projet de développement de mini-centrales hydroélectriques et de réseaux électriques de distribution associés est soutenu par un don de cinq milliards FCFA de la part du Fonds d’investissement climatique.
Il permettra la construction de la centrale électrique de Djenné (nord-ouest du pays). Plus de 7 500 ménages  seront raccordés ainsi qu’environ 200 entreprises artisanales et minières situées dans la zone.

Des fonds pour l’imagerie médicale

Enfin, le don de 568 millions FCFA accordé par la coopération coréenne (KAOFEC) est destiné au financement de trois études de préfaisabilité dans le cadre du projet de transfert technologique et de compétences en imagerie médicale au Mali. Ces études permettront au gouvernement d’améliorer la qualité du diagnostic en imagerie médicale.

« Pour la mise en œuvre de ces différents projets, l’enjeu est de taille et je peux vous assurer que l’engagement de la Banque est total et irréversible pour faire aboutir ces projets », a indiqué la directrice générale de la Banque pour l’Afrique de l’ouest, Marie-Laure Akin-Olugbade, à l’attention de la délégation malienne présente à Abidjan. « Aucun effort ne sera ménagé pour continuer à soutenir les initiatives du Mali en vue d’une croissance économique et un développement inclusif et partagé », a-t-elle assuré.

Trois projets importants

Le ministre malien de l’Économie et des Finances, Boubou Cissé, a tenu à saluer le soutien constant de la Banque envers la politique de développement de son pays. Il a souligné que ces trois nouveaux projets étaient d’une « grande importance. La signature (des projets) est importante pour le Mali. Elle démontre le soutien qu’apporte la Banque à notre pays depuis longtemps dans des secteurs stratégiques », a-t-il affirmé.

Si l’on inclut ces trois projets, la Banque africaine de développement finance actuellement 26 projets en cours d’exécution au Mali d’un montant global de 493 millions d’UC (395 milliards FCFA) dont 5 projets du secteur privé pour 56 millions d’UC (45 milliards FCFA). Depuis 1974, la coopération du Mali avec la Banque a permis de financer 118 projets pour un montant total de 1 500 milliards FCFA.

BAD et Nordsud journal

 

Lire aussi

Des associations de la société civile et des citoyens maliens demandent l’annulation des sanctio...

Dans une requête la Coalition Malienne Publiez Ce Que Vous Payez et  l’Association  des Consommateurs du Ma...

Transition au Mali : M5-RFP dans une lutte divisée pour la conquête du pouvoir...

L’heure est grave au sein du M5-RFP. Après la sortie musclée du coordonnateur de la CMAS, Issa Kaou Djim, tout porte...

Buzz au Mali : La vraie histoire du vieux Ba Diarra auteur de « An ga ta…An ga ya bila »...

Un vieux qui refuse toute idée de son départ à la Mecque (haut lieu de pèlerinage pour les musulmans) et s’exprime...

Mali : Issa Kaou N’Djim explique ses propos et révèle l’origine de la CMAS de Mahmoud Dicko...

À propos de la discorde entre la CMAS et la jeunesse du M5-RFP Issa Kaou N’Djim affirme, « quand le chef parle, vous...