Mali : la guerre des faux-frères au sein du M5-RFP

Le divorce est consommé au sein du M5-RFP entre ceux qui ont choisi de collaborer (les collabos, pour ne pas dire les traitres selon leurs propres termes), incarnés par la CMA qui est partie à la soupe et ceux qui ont choisi de poursuivre le combat pour faire aboutir les aspirations légitimes du peuple, le changement (le reste du groupe qui a été floué par la junte et ses complices).

Comme le diraient les latinistes, après l’amitié sans bornes, de l’alliance conspirationniste, de la fidélité à l’épreuve de la subversion, de la guérilla urbaine, de l’émeute putschiste, de la désobéissance civile qui obéissait à l’autorité dite morale…, le temps des faux-frères est venu ! Qui l’auraient cru ! Qui aurait cru que ceux qui ont juré sur le Coran, sous le regard d’Imam vrai Imam, s’entredéchirent au bout de deux petits mois après la chute d’IBK ?

Le premier groupe incarné par les autres, notamment tous les autres Mountaga, Choguel, Cheick Oumar, Imam Diarra… disent non à la spoliation et à la confiscation de la victoire du peuple, demande à leurs militants de rester vigilants et mobilisés dans l’attente des mots d’ordre.

Le second groupe est incarné par Issa Kaou Djim, coordinateur général de CMAS, porte-parole du très éclairé et très respecté imam et autorité morale de la Contestation. Il revendique quelques strapontins ministériels et donc n’entend plus trimer avec les piailleurs et les pagayeurs du boulevard de l’Indépendance. Comme eux ils soutiennent la Transition, les autres ont été priés de ne plus venir faire leur réunion au siège de la CMAS.

C’est dans ce contexte que Mountaga Tall a proposé son siège pour abriter les réunions et les assemblées générales du M5-RFP. La jeunesse M5-RFP, qui a maille à partie avec Issa Kaou Djim, passe outre l’interdiction de ce dernier et maintient, ce samedi 10 octobre 2020, son assemblée générale au siège de la CMAS.

Le coordinateur Issa Kaou Djim, qui se proclame propriétaire des lieux, vient les sommer de quitter le siège de la CMAS. Refus catégorique des jeunes. Des mots se succèdent, la tension monte, les injures suivent, ainsi que quelques coups de poing…Issa Kaou Djim échappe de peu au tabassage, mais il est un peu amoché au regard de ses habits déchirés dans la bagarre.

Qu’est-ce qui explique ce pugilat, cette bagarre entre ex-amis du M5-RFP ? Simple comme bonjour, les divergences sur le butin, pardon sur la gestion de l’après-IBK. On se met d’accord pour faire tomber un régime. Après on se chamaille, on se dispute, on se sépare, et après on s’oppose avant de se battre comme des ennemis… Qui sème le vent récolte la tempête. Le M5-RFP a déclenché des troubles, s’est battu pour le pouvoir, on lui sert une guerre de pouvoir.

Dans son exil émirati, le président IBK doit se marrer comme un petit fou, à moins qu’il ne fasse encore la madeleine au risque d’avoir des problèmes avec son cardiologue.

Info-Matin

Lire aussi

Mali : Retour d’IBK, le RPM se félicite, le M5-RFP demande « qu’il soit jugé »...

L’ancien Président de la république, Ibrahim Boubacar Keïta est rentré hier soir à Bamako, après un séjour méd...

Afrique de l’ouest : Crise régionale de la démocratie, du suffrage universel, de la gouvernance ...

Le Think tank Afrikajom Center exprime ses sérieuses préoccupations par rapport à la grave crise régionale de la dé...

Mali: libéré Farabougou, le colonel Assimi Goïta est à Ségou...

Pour libérer Farabougou sous contrôle jihadistes, le colonel Assimi Goïta est momentanément à Ségou. Face au blocu...

Burkina : 11 défenses d’éléphants saisies des mains des braconniers...

Onze (11) défenses d’éléphants et deux petits morceaux d’ivoire ont été saisies des mains des braconniers par d...