Mali : la jeunesse de Tombouctou célèbre le mois de la francophonie

Francophonie, Culture, Tombouctou, Mali,

A Tombouctou, la jeunesse fête cette année, le mois de la francophonie dans les cinq cercles de la région à travers des conférences débats, causeries éducatives, atelier de lecture, d’écriture et de poésie.

Le samedi 16 mars 2019, les activités du mois de la francophonie viennent d’être lancées dans la région de Tombouctou. Nous assistâmes à une délocalisation complète des festivités de lancement. Grace au génie de l’association Lecture Vivante qui est à la tête de l’organisation cette année, et leur volonté d’intéresser la jeunesse rurale à la lecture et à l’écriture, du chef-lieu de région. C’est dans la commune rurale de Tonka, à plus de 120 km de Tombouctou, que les festivités furent lancées à travers une conférence débat qui avait pour thème : ‘’l’importance de la lecture en milieu scolaire’’. « C’est pour nous, une façon d’inviter nos frères jeunes ruraux à faire de la lecture et de l’écriture leur affaire. L’école Malienne souffre et il faut profiter des journées de ce genre pour rehausser le niveau et donner ce goût aux jeunes scolaires » dixit Dramane Sow, chargé des programmes de l’association. A Tonka, c’est une vraie joie de recevoir une activité d’une telle envergure avec des jeunes de tous les cercles de la région et surtout, lorsqu’on sait que c’est dans le cadre scolaire. Les jeunes sont sortis massivement et lors de la conférence, les questions ont bien fusé, ce qui dénote de l’intérêt qu’ont les jeunes à la chose. Mohamed Ibrahim Coulibaly, membre du conseil communal des jeunes de Tonka, tout heureux se confie « Regardez tout ce public, nous avons plus deux cent personnes composées d’officiels, de directeurs d’écoles, d’enseignants, d’élèves et de simples citoyens. Nous sommes vraiment heureux d’accueillir cet événement et nous en remercions la francophonie et l’association Lecture Vivante de Tonka et de Tombouctou. Ces genres d’activités permettent à la jeunesse de vivre et d’être active ».

Une célébration avec le concours de tous.

La célébration du mois de la francophonie dans toute la région est une initiative de l’association Lecture Vivante mais aussi et surtout une synergie d’action et de moyens à travers des cellules déjà mises en place à Gourma Rharous, Goundam, Diré, Tonka et Niafunké. Ils sont plusieurs à s’y impliquer pour que le mois puisse mieux se passer. «Nous sommes plusieurs à mettre la main à la pâte et cela nous tient vraiment à cœur, nous de lecture vivante, car il y a eu assez de demandes de nos cellules dans les cercles pour qu’on organise quelque chose de grandiose chez elles. Nous profitons donc de ce mois pour enfoncer nos racines. C’est rendu possible grâce au concours financier de l’ambassade de France et celui du conseil locale des jeunes de Tombouctou dont l’appui sera basé sur l’expertise jeune et en terme de formation » nous rapporte Mahamane Sangaré, président de ladite association. Pour accentuer la fréquentation des bibliothèques, l’association lecture vivante fidèle à sa devise : « Lire pour apprendre, s’informer pour se former » , décide d’attirer les jeunes vers ce lieu, temple du savoir. Pour ce faire, « assez d’activités seront faites dans les bibliothèques comme à Goundam et des rencontres avec des écrivains, des poètes se feront pour aussi pousser les jeunes à l’écriture » soutien Alhadji Abdrahamane Tandina membre de lecture vivante.

Youssouf Ag Ibrahim

Lire aussi

Burkina : au moins 5 soldats tués dans une embuscade dans le Nord-Ouest...

Au moins cinq soldats burkinabè ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi dans une embuscade dans le nord-ouest...

Mali : Après le départ d’une partie des populations de Tombouctou, une crise humanitaire poi...

Suite au déplacement des populations de la ville de Tombouctou de peur d’un affrontement entre groupes armés et ...

Mali: pourquoi le Niger accuse des membres du HCUA de complicité avec les terroristes ?...

Selon des informations recueillies par RFI, des personnalités de Kidal, dans le nord du Mali, seraient impliquées dire...

Mali : ce qui s’est « vraiment » passé à Niono et qui a fait 2 morts et plus de 20 blessés...

La ville de Niono, dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent le 19 septembre 2019. Des jeunes sur...