Mali : la volte-face du ministre de Sport Housseini Guindo

Mali, Politique, IBK, cofop,
Le ministre malien de Sport, Housseini Amion Guindo. @DR

Après la lettre adressée à la Fifa en date du 11 mars 2017 dans laquelle le ministre de Sport, Housseini Amion Guindo renonçait à la dissolution de la Fédération malienne de Football (la Femafoot), hier 14 mars, le ministre Guindo est revenu sur sa décision. Il maintient à nouveau la dissolution de la Femafoot, et forme un bureau intérimaire qui doit diriger le football malin « jusqu’à l’élection d’un nouveau président de la Femafoot ».  Le ministre de sport a ainsi engagé un véritable bras de fer entre le gouvernement et les associations de football, la CAF et la Fifa. « Il y a des règles dans l’organisation de football et nous sommes le bureau reconnu par la Fifa et la Caf, ce qui n’est pas le cas de ce fameux bureau transitoire. D’ailleurs, le président (du bureau dissout Ndlr) Baba Diarra a pris son vol hier pour rejoindre une rencontre organisée par la CAF », affirme une source au cœur de la Femafoot.

Dans ce bourbier sportif, seul le football malien est perdant, car la Fifa a déjà annoncé qu’elle suspendra le Mali de toutes ses compétitions.

Communiqué du ministre de Sport

Nord Sud Journal

Lire aussi

Burkina : au moins 5 soldats tués dans une embuscade dans le Nord-Ouest...

Au moins cinq soldats burkinabè ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi dans une embuscade dans le nord-ouest...

Mali : Après le départ d’une partie des populations de Tombouctou, une crise humanitaire poi...

Suite au déplacement des populations de la ville de Tombouctou de peur d’un affrontement entre groupes armés et ...

Mali: pourquoi le Niger accuse des membres du HCUA de complicité avec les terroristes ?...

Selon des informations recueillies par RFI, des personnalités de Kidal, dans le nord du Mali, seraient impliquées dire...

Mali : ce qui s’est « vraiment » passé à Niono et qui a fait 2 morts et plus de 20 blessés...

La ville de Niono, dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent le 19 septembre 2019. Des jeunes sur...