Mali: l’AMDH se « réjouit des conditions de détention » des cinq personnalités initialement arrêtées par la Sécurité d’Etat

Arrêtées et détenues par les services de renseignement pendant une semaine, cinq personnalités civiles, dont le célèbre animateur de l’émission « Grands dossiers », ont été transférées ce dimanche 27 décembre au Camp I de la gendarmerie. L’information a été confirmée par un communiqué du Procureur du Tribunal de grande instance de la commune III du district de Bamako.

-maliweb.net- « Dénonciation par les services de sécurité pour « atteinte à la sûreté de l’État ». C’est la principale charge contre les prévenus. Selon le communiqué du Procureur Mamoudou Kassogué, une enquête préliminaire est ouverte au Service d’enquêtes judiciaires de la gendarmerie nationale. Les prévenus, à savoir : Mahamadou Koné, Trésorier payeur général ; Vital Robert Diop, Directeur général de PMU-Mali, Souleymane Kansaye, Receveur général du district de Bamako ; Sékou TRAORE, Secrétaire général de la Présidence de la République ; Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath, Chroniqueur-radio et Aguibou Macky Tall, Directeur général Adjoint de l’Agence de Gestion du Fonds d’Accès Universel (AGEFAU), sont désormais à la disposition de cette unité d’enquêtes.

Quelle suite au dossier ?

Contacté par Maliweb.net, Boubacar Yalcoué, secrétaire administratif du Collectif pour la Défense de la République (CDR), l’organisation présidée par Ras Bath, estime que la première à chose à faire, est de passer devant le procureur. « Ils doivent forcément passer devant le procureur, et ce sera à lui de donner la suite à donner au dossier », a indiqué Boubacar Yalcoué rapportant l’avis du pool d’avocats constitué pour la défense du chroniqueur. « D’après nos informations, ils devraient passer devant le procureur, ce lundi matin, mais des manifestations de soutien à Ras Bath devant le tribunal seraient à l’origine de l’annulation de cette comparution », a indiqué le secrétaire administratif du CDR, tout en espérant que ce face-à-face aura lieu ce mardi 29 décembre.

Visite de l’AMDH

Dans un communiqué publié, ce lundi 28 décembre, l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH) assure avoir rendu visite aux « personnalités civiles interpellées et incarcérées pour des faits présumés de tentative de déstabilisation de l’Etat ». La délégation conduite par Sékou Konaré, Secrétaire Général de l’AMDH s’est enquise des conditions de détention des prévenus au Camp 1 de la Gendarmerie, les 24 et 27 décembre 2020.

A l’issue de la visite, l’AMDH se « réjouit de la judiciarisation des dossiers et des conditions de détention » au niveau de la Gendarmerie. Aussi, l’organisation de défense des droits de l’homme renouvelle sa « condamnation » contre les arrestations ou privations de liberté hors du cadre légal. L’AMDH invite les autorités à concilier les impératifs de préservation de l’ordre public et le respect des droits nationaux et internationaux.

Maliweb

Lire aussi

PRÉSIDENCE DU PATRONAT DU MALI : Vers une désignation consensuelle du PDG du Groupe  AZALAÏ, Mo...

Dirigé par une administration provisoire, depuis six mois, sur fonds de crise consécutive à l’élection d’un nouv...

CONSEIL NATIONAL DU PATRON: Qui veut agiter les vieux démons ?...

Le Conseil national du patronat Malien sort de la crise. Mais, visible- ment, cela ne semble pas être du goût de tout ...

Burkina Faso : 11 soldats tués dans l’attaque contre un convoi de ravitaillement dans le Sahe...

Onze soldats burkinabè ont été tués dans l’attaque qui visé, lundi, un convoi de ravitaillement escorté par ...

Moussa Ag Acharatoumane : «Le Premier ministre par intérim aurait dû profiter de cette tribune po...

Moussa Ag Acharatoumane, secrétaire général du Mouvement pour le Salut de l’Azawad (MSA) est un acteur clé aussi b...