Mali : l’antenne régionale de l’OPECOM Taoudeni s’organise

OPECOM, Taoudeni, Mali

Inauguration du bureau local de l’OPECOM Taoudeni, jeudi 21 mars dernier à Tombouctou. A travers la mise en place de ce nouveau siège, les entrepreneurs de la 10ème région administrative du Mali guettent désormais des marchés publics.

C’est après plusieurs tentatives que l’Organisation Patronale des Entrepreneurs  de la Construction du Mali (OPECOM) de la région de Taoudeni parvient à s’organiser et à se doter de son tout premier siège dans la ville de Tombouctou.

C’est à l’issue d’une rencontre réunissant plusieurs entrepreneurs de la dite région que la décision a été prise le 19 mars dernier pour « résoudre les problèmes aux quels fait face le bureau » et qui « empêchent l’évolution de la situation »  depuis longtemps, selon plusieurs membres de l’organisation.

Malgré que plusieurs « mecontents » aient boycotté la rencontre, l’assemblée a tenu à avancer et à laisser la porte ouverte à ceux qui désirent intégrer le bureau prochainement.

Constitué uniquement de 13 membres, l’organisation patronale  de Taoudeni prend désormais un nouvel envol.  Pour Wafi Ould Dah, chargé des relations publiques, « les anciennes habitudes vont changer. On doit s’entraider à les changer en se donnant la main », soutient –il.

Nouvelles perspectives

Les nouvelles régions du Mali amorceront bientôt leurs plans stratégiques de développement. Pour cela les entreprises de constructions de Taoudeni s’apprêtent déjà à postuler pour des marchés publics dans leur région et sur toute l’étendue du territoire national. Elles guettent la construction, l’électrification des villes, les infrastructures routières, les constructions d’adductions d’eau entre autres.

Ali Ould Ahmed est le secrétaire général de l’OPECOM. Il  pointe du doigt certaines autorités régionales qu’il accuse d’être à la base des crises au sein de l’organisation patronale.  Mais « il appelle tous les entrepreneurs à s’unir pour évoluer dans l’unité ».

Au total 71 entreprises de construction ont été recensées dans la région de Taoudeni. Elles disent être prêtes à postuler à des appels d’offres partout au Mali.  Des responsables du bureau appellent leurs collègues à  « tirer le taureau par les cornes » pour bénéficier des marchés publics.

Un nouveau départ

Au cours de l’année dernière, des marchés publics ont été attribués à certains entrepreneurs de la région dans des conditions que décrient d’autres. Selon eux «  l’attribution des marchés ne s’est pas passé dans des conditions normales ».

Pour ces nouvelles perspectives de l’OPECOM de la 10ème région administrative du Mali, la compétence doit prévaloir. Sidi Aly Sember est membre de l’OPECOM. Il dirige une entreprise de construction. « Nous sommes très compétents. Nous avons les moyens financiers de recruter des techniciens pour nous accompagner dans l’exécution des marchés publics. Les entrepreneurs de Taoudeni peuvent exécuter n’importe quel marché public et nous avons les compétences requises »,  défend-t-il.

Désormais, tous les appels d’offres seront affichés au niveau du siège de l’OPECOM Taoudeni pour faciliter la tâche aux entrepreneurs désirant postuler. Cependant la principale difficulté à la quelle fait face le bureau local est la mise à jour des entrepreneurs qui ne payent pas pour la plupart les cartes de membre.

Lire aussi

Ibrahima Diawara remise trophée Segou Mali

Mali: Ibrahima Diawara aux côtés de la jeunesse de Ségou...

Le président du Parti Mouvement Maliens Tout Court, Mouvement pour la solidarité et le développement (MTC-MSD), Ibrah...
Mali Berabich Tombouctou Taoudeni

Mali: Le Conseil Supérieur des Chefs BERABICH et Alliés engagés pour la stabilité sociale...

Poser le bon diagnostic et trouver des solutions porteuses à  la trilogie la paix, sécurité et développement, t...
Mali Indonésie

Mali-Indonésie: L’ambassadeur Wahyudin a présenté sa lettre de créances au Président de la tr...

L’axe Bamako- Jakarta nouvellement baptisée  » Nusantara » se bonifie. L’ambassadeur de l’Indonésie ...
Mali coton Diazon Ibrahima Diawara

Mali : le rendement record de 3 tonnes de coton à l’hectare de la société Diazon...

Alors que la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) doit annoncer la quantité de sa récolte cot...