Mali : l’armée affirme avoir « neutralisé » 50 djihadistes depuis Boulikessi

Mali, mine, soldats, tués, blessés, mine

L’armée malienne a indiqué vendredi soir avoir « neutralisé » une cinquantaine d’ennemis dans la contre-offensive lancée après le revers meurtrier infligé par les djihadistes à Boulikéssi.

L’armée malienne avait essuyé un revers le 30 septembre dernier à Boulikéssi dans le centre du pays en guerre alors que des femmes militaires à Mopti.

« Une cinquantaine d’ennemis neutralisés, une trentaine de blessés, des matériels détruits, un important plot logistique de 35 fûts de carburant détruits », peut-on lire dans un communiqué l’armée malienne le 18 octobre au soir.

Selon le même communiqué, le mardi 16 octobre 2019, les FAMa ont été prises à partie par des assaillants dans le village de Boulkessi suite à une patrouille de reconnaissance. Le bilan de cette opération fait état de quatre terroristes neutralisés, un blessé.

Mais l’armée est toujours à la recherche de 27 de ses soldats, portés disparus depuis la double attaque djihadiste du 30 septembre et du 1er octobre à Boulikessi et Mondoro.

Cette attaque est la plus meurtrière subie par l’armée malienne depuis des années. Deux civils ont été tués à Mondoro, 41 soldats sont morts et plus de 17 ont été blessés à Boulikessi.

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...