Mali : le bilan de l’attaque djihadiste contre la force du G5 Sahel à Boulikéssi s’alourdit à 38 morts

Le bilan de l’attaque du 30 septembre contre le camp de militaires maliens sous commandement de la force conjointe du G5 Sahel s’est alourdit à annoncé le ministre malien de la défense. C’est la plus grande perte que la force conjointe du G5 Sahel a enregistré depuis sa création.

Toute reproduction, même partielle sans la permission de l’auteur est strictement interdite et passible de poursuite judiciaire.

Le bilan actuel est de « 38 morts », qu’on vient « d’enterrer les corps » et nous avons « retrouvé 33 militaires qui étaient disparus », a annoncé le ministre malien de la défense, général Dahirou Dembélé, qui été sur le lieu de l’attaque ce jeudi 3 octobre.

Dans un communiqué en date du 1er octobre dernier, le gouvernement malien avait annoncé la mort de 25 soldats et une soixantaine de disparus lors de cette attaque. Ainsi, plus de 30 militaires sont toujours disparus.

L’attaque n’a pas été revendiquée, mais selon un communiqué du commandant de la force G5 Sahel, l’opération a été perpétrée par des combattants du groupe Ansaroul islam, lié à Al Qaida.

Lire aussi

BOUBACAR GAOUSSOU DIARRA: « Il faut se réjouir de l’accord de Farabougou, mais pas en faire un m...

Boubacar Gaoussou Diarra, ambassadeur malien, dirige le secrétariat permanent du cadre politique de gestion de la crise...

LANCEMENT DE CAMAPAGNE POLITIQUE AVORTE A MOPTI : Seydou Coulibaly affiche ses ambitions pour Koulou...

La Venise malienne (Mopti) devrait servir de cadre au lancement du Mouvement politique, Benkan Koura, de Seydou Mamadou ...

COVID-19/ MALI : De nouvelles restrictions pour gérer la flambée des cas de contamination...

Les dernières données indiquent une très forte avancée des cas de Covid-19 au Mali. Le jeudi dernier, plus de 400 ca...

INSECURITE-TERRORISME : Sikasso infectée par les djihadistes ?...

Après les Régions de Mopti et de Ségou, c’est celle de Sikasso qui se trouve sous la menace des djihadistes. Tous l...