Mali : le célèbre prisonnier, Bakary Togola est admis dans une clinique de Bamako

Bakary Togola, APCAM, Baba Berthé, PDG CMDT, Mali,

Bakary Togola, l’ancien puissant patron de la Confédération des Sociétés Coopératives de Producteurs de Coton (C-SCPC) est admis dans une clinique de Bamako alors qu’il était en prison depuis le 13 septembre 2019 pour une affaire de détournement d’argent.

Depuis quelques semaines, Bakary Togola, le roi du coton malien, et ancien président de la Confédération des Sociétés Coopératives de Producteurs de Coton (C-SCPC) est admis dans la clinique Golden Life de Bamako.

Selon nos informations, Bakary Togola souffre d’un problème au niveau des pieds et son séjour à la prison à aggraver sa maladie. Loin de la maison d’arrêt de Bamako et ses 2700 prisonniers, à Golden Life, Bakary Togola plutôt dans une chambre confortable dans laquelle il reçoit les visites d’amis et familles.

Derrière les barreaux depuis le 13 septembre 2019, Bakary Togola est accusé par le procureur du pôle économique et financier de Bamako, Mamadou Kassogué d’un détournement de 9,462 milliards FCFA à la Confédération des Sociétés Coopératives de Producteurs de Coton (C-SCPC).

Lire aussi

Mali Berabich Tombouctou Taoudeni

Mali: Le Conseil Supérieur des Chefs BERABICH et Alliés engagés pour la stabilité sociale...

Poser le bon diagnostic et trouver des solutions porteuses à  la trilogie la paix, sécurité et développement, t...
Mali Indonésie

Mali-Indonésie: L’ambassadeur Wahyudin a présenté sa lettre de créances au Président de la tr...

L’axe Bamako- Jakarta nouvellement baptisée  » Nusantara » se bonifie. L’ambassadeur de l’Indonésie ...
Mali coton Diazon Ibrahima Diawara

Mali : le rendement record de 3 tonnes de coton à l’hectare de la société Diazon...

Alors que la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) doit annoncer la quantité de sa récolte cot...

Mali : 136 exploitants des mines illégaux interpellés...

Les autorités maliennes ont arrêté 136 personnes exerçant illégalement dans les mines. Ils sont désormais à la di...